Plein écran
© photo_news

La Pro League lance enfin son appel d'offres pour les prochains droits TV

La Pro League a enfin lancé son appel d'offres pour les droits TV des "4 à 5 prochaines années", a-t-elle communiqué lundi, pour toutes ses compétitions, incluant la division 1A, 1B, la Coupe de Belgique, la Super Coupe de Belgique et le championnat féminin. 

Onze lots sont disponibles et la Pro League insiste aussi sur la révolution digitale.
"Une offre digitale distincte sera également possible à partir de juillet 2020", ont en effet annoncé les responsables de la Pro League.  "Aujourd'hui, nous présentons dans un seul appel d'offres toutes les compétitions de la Pro League aux détenteurs de droits potentiels", a expliqué Pierre François, le CEO de la Pro League. 

Women’s Super League

"Avec l'intégration de la Women's Super League, nous affirmons aussi clairement notre position. La Pro League s'est engagée à prendre des mesures concrètes afin de renforcer le football féminin. Les diffusions hebdomadaires en direct de la Women's Super League à partir de la saison prochaine offrent d'énormes opportunités pour le développement de nos équipes féminines."

"En tenant compte des opportunités offertes par les nouvelles technologies, tous les packs sont pour la première fois proposés comme "plateforme neutre", pour mieux répondre aux souhaits des supporters à travers une offre innovante", a ajouté de son côté Leander Monbaliu, responsable des droits TV de la Pro League. "Les détenteurs de droits potentiels pourront opter pour une offre TV traditionnelle, mais aussi pour une formule séparée "Over-The-Top", qui peut être comparée à un abonnement Netflix que vous pouvez regarder via votre smart TV ou une application".

La procédure s'étend jusqu'au 19 janvier. Les candidats disposent ainsi de six semaines pour analyser les onze lots et soumettre une offre pour un ou plusieurs lots.

Clé de répartition

Les clubs de Pro League doivent cependant encore se mettre d'accord sur la clé de répartition - l'unanimité étant requise dans ce dossier. Le contrat télé actuel, qui génère environ 80,6 millions d'euros par an (pour 70 millions d'euros la période précédente) pour les clubs chaque année, expirera à la fin de cette saison. La Pro League espère recevoir des offres à la hausse (pour approcher les 100 millions d'euros selon plusieurs médias).

Les rencontres de la Jupiler Pro League sont actuellement diffusées en direct sur Proximus, Telenet (côté néerlandophone) et VOO (côté francophone). Un partenariat avec les deux diffuseurs publics, VRT et RTBF, pour la diffusion de résumés et magazines de la Jupiler Pro League existe aussi. Dans le contrat actuel qui court jusqu'en juin 2020, les quatre diffuseurs (Telenet, VOO, RTBF et VRT) peuvent diffuser des résumés des matches, en différé, sur leurs plateformes mobiles et internet respectives. Telenet et la RTBF disposent des droits exclusifs pour la Super Coupe.  La Coupe de Belgique (RTL et la VRT), les matches des Diables Rouges (RTBF et VRT) et le meilleur du football européen (Championnat d'Espagne, de France et d'Italie, ainsi que la Coupe d'Angleterre, sont aussi présents sur Eleven Sports via Orange comme opérateur.  

Eleven Sports a d'ailleurs déjà affirmé s'intéresser à la Jupiler Pro League. "Le championnat belge nous intéresse car on veut continuer à croître, mais c'est un dossier parmi d'autres. On va d'abord lire l'appel d'offres", avait indiqué Guillaume Collard, son directeur général, au journal l'Echo en septembre. "Nous proposerons une chaîne de A à Z permettant à tous les Belges de regarder le foot avec du contenu additionnel, comme la D1B, du foot féminin, amateur, de jeunes, des magazines, du digital, etc.”  Dix candidats s'étaient présentés pour les droits TV actuels.

  1. Carton plein pour la Gantoise
    Europa League

    Carton plein pour la Gantoise

    Déjà qualifiés, les Gantois ont joué avec leur bonheur, mais accompli leur mission. Contre Oleksandriia, une victoire suffisait à Gand pour valider sa première place et espérer un tirage au sort plus favorable pour la suite de la compétition. Les Buffalos ont tranquillement dominé la rencontre pendant une mi-temps, avant de se faire peur après le repos. Mais ça ne porte pas à conséquence. La Gantoise termine cette phase de poules invaincue et évitera quelques gros morceaux au tour suivant.