Faïz Selemani
Plein écran
Faïz Selemani © BELGA

La Pro League “soulagée” par l’issue de l’affaire Selemani

La Pro League s'est dite lundi "soulagée" après avoir pris connaissance de la décision du Tribunal du travail dans l'affaire opposant l'Union Saint-Gilloise à son ancien joueur Faïz Selemani, qui avait rompu unilatéralement son contrat avec le club bruxellois. L'Union a obtenu gain de cause: le joueur, désormais actif à Courtrai, devra verser une indemnité de 500.000 euros majorée des intérêts à son ancien employeur. "Par cette décision, le tribunal du travail confirme l'importance du contrat de travail et des procédures pour le football professionnel", a réagi avec satisfaction la Pro League.

  1. Le Standard temporairement interdit de transferts
    MISE À JOUR

    Le Standard temporaire­ment interdit de transferts

    En raison de la mauvaise situation financière du Standard, la commission des licences a décidé d’imposer une interdiction temporaire de transferts entrants au club liégeois jusqu’à nouvel ordre, a confirmé le porte-parole de l’Union belge confirmant une information rapportée par Het Laatste Nieuws et la RTBF jeudi matin. “Une sanction que nous nous étions déjà imposée”, a commenté le CEO Alexandre Grosjean.
  1. Vincent Kompany avant le derby contre l’Union: “Un an sans trophée, c’est déjà de trop pour le Sporting”

    Vincent Kompany avant le derby contre l’Union: “Un an sans trophée, c’est déjà de trop pour le Sporting”

    La Jupiler Pro League a (déjà) repris ses droits ce vendredi soir. C’est reparti pour une saison de 34 matches, et plus si affinités pour les clubs qui lutteront pour le titre, une place sur la scène européenne ou pour éviter la relégation. Anderlecht, lui, entamera sa campagne dimanche soir par un pétillant derby bruxellois contre l’Union, le champion de D1B, qui retrouve l’élite pour la première fois depuis… 1973. Bref, cela va, ou devrait, ‘zwanzer’ comme l’on dit dans les travées du Lotto Park, où une partie du public pourra faire son retour. Vincent Kompany, le coach des Mauves, aimerait cela dit sans doute surtout que cela swingue sur la pelouse. Cela fait ainsi quatre ans que le Sporting n’a plus remporté le moindre trophée. Bref, il est peut-être temps que le RSCA rejoue les premiers rôles sur la scène nationale…