Plein écran
Eliminations en Coupes et en Europa League, un point sur neuf en championnat: le Standard a souffert en cette fin d’année 2019. © BELGA
0
FIN
1
  • Sven Kums 83'

La trêve arrive à point pour le Standard

Rien ne va plus pour le Standard. Successivement éliminés en Europa League et en Coupe de Belgique, les Rouches terminent leur année 2019 avec une deuxième défaite consécutive en championnat. Au terme d’un match tendu et disputé, c’est finalement une splendide frappe de Sven Kums qui aura eu raison des espoirs liégeois. Une défaite à domicile quelques jours après une défaite sur la pelouse d’un candidat à la relégation : le Standard aura bien besoin de la trêve hivernale pour recharger ses batteries. 

La note du match

    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile

On pouvait attendre un match un peu plus ouvert entre deux des meilleures équipes de la première partie de saison en Pro League. La partie avait pourtant commencé assez fort, dans une ambiance des grands soirs à Sclessin, mais la qualité du spectacle s’est nettement détériorée après la pause. Plus de fautes et de discussions avec l’arbitre que d’occasions et de buts. Un spectacle décevant, mais tout de même relevé par la superbe frappe de Sven Kums qui a débloqué la situation à dix minutes du terme. 

Plein écran
Mission accomplie pour les Buffalos. © Photo News

Le moment marquant 

La main non sanctionnée de Jonathan David 

Le public, les joueurs et le staff du Standard ont bondi comme un seul homme en fin de première période. La faute à un contact entre la main de Jonathan Davidd et le ballon dans le rectangle gantois. Un contact qui n’a pas échappé au regard de Monsieur Van Driessche, qui n’a pourtant pas sifflé. Et si le Standard s’insurge, la décision est juste. Le nouveau règlement, introduit en fin de saison dernière, précise qu’il n’y a pas de faute de main quand le ballon touche la main après avoir touché une autre partie du corps du joueur. Comme c’était le cas sur cette phase. 

Plein écran
© BELGA

L’homme du match 

Dans un match assez fermé, surtout en seconde période, il fallait un coup de génie pour permettre à l’une des deux équipes de s’imposer, Sven Kums s’est rappelé au bon souvenir de tous les suiveurs de la Pro League. Bien aidé par Laurent Depoitre qui a senti qu’il fallait lui laisser le ballon, le médian gantois a armé une fusée qui est allée se loger dans la lucarne d’Arnaud Bodart. 

Plein écran
Sven Kums n’avait pas encore marqué en championnat cette saison: une belle première. © Photo News

La stat 

Une preuve de plus du sérieux coup de mou du Standard en décembre? Longtemps presque intouchable à Sclessin, le Standard a perdu ses deux derniers matchs de l’année dans son antre, contre l’Antwerp en Coupe de Belgique et désormais la Gantoise, en championnat. Au total ça fait trois défaites à Sclessin cette saison, après celle encaissée contre Malines, début novembre. 

Plein écran
Fin d’année difficile pour les Rouches. © BELGA

La phrase 

Citation

C’est sûrement en première mi-temps qu’on perd ce match, au vu des occasions qu’on a su se créer. Mais la réussite est pas de notre côté en ce moment. Eux, ils ont eu une frappe et elle a filé dans la lucarne.

Paul-José Mpoku.

Le Tweet 

Le constat

Le Standard a besoin de souffler

Une victoire, deux nuls et deux défaites en championnat, une élimination eu Europa League, une autre en Coupe de Belgique: le bilan du mois de décembre est dramatique pour le Standard. Pas aidés par les blessures, ni par l’état de leur pelouse, qui s’est sérieusement dégradée en cette fin d’année, les Liégeois vont assurément profiter de la trêve pour chercher leur second souffle. Avec 14 points de retard sur Bruges et seulement quatre unités d’avance sur la septième place, le Standard ne pourra plus se permettre de s’arrêter en chemin après le break hivernal. 

Plein écran
© BELGA
Plein écran
MPH et les Rouches ne peuvent pas se permettre un nouveau faux-pas. © BELGA
  1. Charleroi conserve son brevet d’invincibilité, mais perd de précieuses plumes

    Charleroi conserve son brevet d’invincibilité, mais perd de précieuses plumes

    L’année 2020 aurait pu mieux débuter pour le Sporting de Charleroi. Les Zèbres prolongent leur série (12 rencontres sans défaite en championnat), mais perdent deux unités contre des Pandas coriaces, samedi soir, au Kehrweg. Conséquences: Charleroi risque de céder son fauteuil de dauphin de Bruges, mais manque surtout une occasion d’engranger des unités avant un calendrier particulièrement chargé: Bruges, la Gantoise, le Standard et l’Antwerp seront, notamment, au menu du Sporting avant la fin de la phase classique.