La vengeance de La Gantoise après les moqueries d’une émission française

Avant le début de la phase de poules de l’Europa League, une émission de la radio RMC s’était moquée de La Gantoise, comparant son nom à une assurance ou à une boîte de nuit. Les Buffalos, qualifiés pour les seizièmes de finale contrairement au club français Saint-Etienne, ont pu se venger jeudi soir.

La Gantoise n’est pas le club belge le réputé en France, et cela s’est vu lors du match aller face à Saint-Etienne, le 19 septembre dernier en Europa League. Alors que l’émission “Super Moscato Show” préfaçait la rencontre, plusieurs chroniqueurs ne semblaient pas connaître les Buffalos.

“Ce n’est pas une assurance ça? Les assurances ‘La Gantoise’ vous proposent…”, se moquait le consultant Vincent Moscato. “Cela peut être une boîte de nuit aussi”, “ou une équipe cycliste”, répondaient d’autres personnes sur le plateau. “C’est en Suisse La Gantoise, non?”, demandait sérieusement Vincent Moscato pour conclure.

Plus de deux mois après cette séquence, La Gantoise s’est qualifiée pour le tour suivant en éliminant le club français Saint-Etienne. Les coéquipiers de Laurent Depoitre ont battu les Verts en Belgique (3-2) et ont validé leur ticket jeudi soir en ramenant un partage de leur déplacement dans le Forez (0-0). Après cette qualification, les Buffalos étaient d’humeur taquine. Ils ont ressorti la vidéo des moqueries de RMC dans le but de troller à leur tour.

“Mais qu’est-ce que c’est La Gantoise? Eh ben, c’est un club qualifié”, a écrit le compte Twitter du club gantois. Un juste retour de bâton.

Plein écran
La réaction de La Gantoise aux moqueries de RMC © DR
  1. Le recours en annulation de Veljkovic et de cinq autres parties ne sera pas traité avant septembre 2021
    Footgate

    Le recours en annulation de Veljkovic et de cinq autres parties ne sera pas traité avant septembre 2021

    Le tribunal de première instance néerlandophone de Bruxelles ne traitera pas avant septembre 2021 la demande d'annulation de six parties défenderesses contre le jugement définitif de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) dans l'affaire du match arrangé entre le FC Malines et Waasland-Beveren de mars 2018. C'est ce que Belga a appris de sources judiciaires et qui a été confirmé par la magistrate de presse Anouk Devenyns.
  2. L'enquête sur le Footgate est presque terminée (sauf pour Mogi Bayat)

    L'enquête sur le Footgate est presque terminée (sauf pour Mogi Bayat)

    Malgré son implication dans le scandale de fraude et de corruption du football belge Mogi Bayat a organisé le transfert de Sven Kums d’Anderlecht à La Gantoise cette semaine. Il était autorisé à le faire par le tribunal, malgré le fait que l’enquête sur la fraude à son encontre va certainement durer jusqu’à l’été. Le volet sur les (anciens) joueurs, entraîneurs, membres du conseil d’administration, arbitres et journalistes sportifs mouillés par Veljkovic est, de son côté, quasiment terminé.