Plein écran
© BELGA

Lamkel Zé présente ses excuses après le penaltygate: “Désolé la team”

Pour la énième fois cette saison, Didier Lamkel Zé s’est illustré de manière négative lors de la demi-finale aller de la Coupe de Belgique entre l’Antwerp et Courtrai (1-1). Laszlo Bölöni n’a pas mâché ses mots.

Après dix minutes de jeu en seconde période, le Great Old a obtenu un penalty pour une faute sur Juklerod. Alors que Refaelov et Mbokani étaient désignés, l’attaquant camerounais a pris le ballon et s’est chargé lui-même de botter le coup de réparation, à la grande frustration de Mbokani et Bölöni.

Penalty raté

L’avant-centre s’est élancé… et a vu son tir repoussé par le portier de Courtrai. Remplacé à la 73e minute, l’enfant terrible du Bosuil est sorti sous les huées du public et a applaudi de manière provocatrice. Lamkel Zé s’est alors dirigé tout de suite vers le vestiaire sans le moindre regard pour Bölöni. Le coach roumain n’a pas du tout apprécié les nouvelles frasques de son attaquant.

“Depuis deux ans, nos tireurs sont Refaelov et Mbokani. Ça c’est l’ordre. Et puis ‘Rafa’ décide. Je suis extrêmement fâché sur Didier mais autant fâché sur le manque de personnalité de nos deux meilleurs buteurs qui n’ont pas eu le courage de faire respecter ce qu’on a fait depuis deux ans”, a pesté l’entraîneur de l’Antwerp au micro de RTL Sport.

“C’est vraiment incompréhensible pour moi. Oui, on peut montrer Didier du doigt, il fait son énième show, sa énième irresponsabilité et cette fois encore, c’est l’équipe qui paie. Il nous fait toujours espérer parce que c’est indéniable que c’est un talent. Malheureusement, il ne nous aide pas suffisamment. Mais, je répète: je suis autant fâché contre lui que sur Mbokani et Refaelov”, poursuit-il.

Plein écran
© Photo News

Exclu lors d’un match amical en stage en Espagne, le Camerounais est retombé dans ses travers et ne semble pas retenir la leçon. Malgré les remontrances et les avertissements, il récidive systématiquement. “C’est un sujet que je n’ai pas envie d’approfondir”, a conclu Bölöni. C’est un secret de Polichinelle, le vestiaire anversois ainsi que les supporters n’en peuvent plus de l’attitude infantile de Lamkel Zé, qui a pris l’habitude de faire passer son ego avant le collectif.

Mené 0-1 à vingt minutes du terme, l’Antwerp a égalisé par l’entremise de Dieumerci Mbokani (1-1), qui avait d’abord été signalé en position hors-jeu avant que le VAR ne valide le but. Le match retour aura lieu le jeudi 6 février prochain.

Plein écran
Didier Lamkel Zé a présenté ses excuses sur Instagram. © Instagram
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© BELGA
  1. Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    L'entraîneur de ManU Ole Gunnar Solskjaer connaît bien le jeune ailier sénégalais du Club Bruges Krepin Diatta, 21 ans depuis mardi, qu'il risque de retrouver sur sa route, jeudi soir (21 heures) à Old Trafford, en seizièmes de finale retour (1-1 à l'aller) de l'Europa League de football. "Pas un cadeau celui-là! C'est à mes yeux leur meilleur joueur", a-t-il grimacé mercredi à la veille du choc, en conférence de presse.
  2. Sven Kums: “Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier..."

    Sven Kums: “Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier..."

    Il a toujours en travers de la gorge les occasions galvaudées à l'aller à l'Olimpico, mais n'en reste pas moins très confiant. "Cette fois on va les mettre, et donc se qualifier...", a en effet assuré Sven Kums, mercredi en conférence de presse, à la veille du match retour des seizièmes de finale de l'Europa League de football contre l'AS Rome (1-0 à l'aller), jeudi soir (18h55) à la Ghelmaco Arena. "Mais la condition, c'est bien sûr de ne plus gaspiller. Tout sera possible dans ce cas", a-t-il estimé.