Plein écran
© Photo News

Le Club et le Cercle poursuivis pour les incidents du derby brugeois

Le parquet de l'Union belge de football (URBSFA) a décidé de poursuivre le Club et le Cercle de Bruges à la suite des incidents ayant émaillé le derby brugeois le 14 septembre derniers. Les deux clubs de la Venise du Nord passeront le mardi 1er octobre devant la commission des litiges de la fédération. 

Un quart d'heure après le coup d'envoi du derby, gagné 0-2 par le Club lors de la 7e journée de Jupiler Pro League, des supporters du Cercle avaient mis le feu à un drapeau du Club. Le feu a brûlé plusieurs sièges et les pompiers avaient dû intervenir.

Les supporters "visiteurs" du Club avaient pour leur part lancé des pétards sur la pelouse et allumé un feu de Bengale dans les tribunes. Il y avait aussi eu des fumigènes dans les deux camps avant le match.

L'arbitre Nicola Laforge avait noté les incidents dans son rapport de match, tout comme le match delegate. Le procureur fédéral Kris Wagner dira quelle sanction il réclame lors de la séance du 1er octobre. Des échauffourées avaient aussi eu lieu après le match, dans et hors du stade Jan Breydel.

Charleroi et Genk risquent une sanction

Le parquet de l’Union belge de football a décidé de poursuivre le RC Genk à la suite du match Charleroi - Genk, que les Zèbres ont gagné 2-1 le 13 septembre en ouverture de la 7e journée du championnat de Belgique. Le club limbourgeois devra passer devant la commission des litiges de l’Union belge de football le 1er octobre certains de ses supporters avaient utilisé des engins pyrotechniques au Mambourg.

Charleroi risque aussi une sanction. Plusieurs supporters carolos ont chanté “Dieumerci est un voleur chez H&M” à l’encontre de Dieumerci Ndongala, ancien Zèvre aujourd’hui à Genk, faisant référence à la mésaventure vécue quelques jours plus tôt par le joueur, soupçonné à tort de vol dans une boutique H&M de Vilvorde.