Plein écran
© BELGA
1
FIN
0
  • Samuel Bastien 84'

Le coup de génie de Bastien, la colère de Mazzu

Un choc décevant et un bijou de Bastien en fin de match. Voilà ce qu’il faut retenir du “sommet” de cette 11e journée de Jupiler Pro League. Pas vraiment séduisants, les Liégeois s’en sortent grâce à une action individuelle et retrouvent le goût de la victoire après une série de trois matches sans succès. Une préparation idéale avant les déplacements périlleux à Francfort et Bruges. Moins de raisons de se réjouir pour Felice Mazzu qui a poussé un coup de gueule contre le VAR, gsm en main. 

Le match

    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile

Une jolie frappe armée hors de la surface en fin de match pour enfin faire trembler les filets et éviter un couac, les semaines se suivent et se ressemblent (un peu) à Sclessin. Lors du dernier match à domicile face à Charleroi, Mpoku avait sauvé les siens grâce à un coup franc direct à la 90e minute. Cette fois, c’est un bijou aussi inattendu que précis de Bastien qui a permis aux Liégeois d’éviter un partage blanc et sans saveur. 

Plein écran
© BELGA

Comme face aux Zèbres, le Standard a affiché une panne d’imagination en zone offensive. Aligné en pointe, Avenatti a montré de la bonne volonté, mais c’est à-peu-près tout. L'ancien joueur de Courtrai n’a pas marqué de point, ce soir. À sa décharge, il n’a pas été aidé par ses coéquipiers qui l’ont peu fourni en bons ballons.  Les flancs liégeois n’ont jamais vraiment réussi à apporter le danger et Genk a presque joué dans un fauteuil défensivement. Cela a moins été le cas après la montée au jeu de Carcela qui a fait beaucoup de bien aux Rouches.  

Le Standard retrouve la victoire, un sentiment qu’il n’avait plus connu depuis le 26 septembre dernier et la qualification face à Lommel en Coupe de Belgique. C’est l’essentiel. Défensivement, les Rouches ont gardé le zéro et concédé peu d’occasions, c’est l’autre bonne nouvelle de la soirée côté liégeois. De l’efficacité dans les deux rectangles et trois points, Michel Preud'homme devrait s’en contenter avant les prochains rendez-vous à Francfort (jeudi) et Bruges (dimanche). 

Plein écran
© BELGA

L’homme du match

Samuel Bastien
Pas de suspense, vous l’avez compris. Dans ce genre de match fermé, celui qui parvient à créer l’étincelle hérite souvent du titre d’homme du match. Si son but est splendide en plus... “J'ai reçu le ballon, j'ai vu le but et je ne me suis pas posé de question. Aujourd'hui, ça rentre, mais le plus important c’est la victoire. Je remercie également Mehdi Carcela pour son travail sur le but.”, commente, modeste, le héros du match au micro de la Pro League. 

Avant de reconnaître les difficultés de son équipe. “On peut mieux faire, c’est clair. Mais c'était essentiel de gagner aujourd'hui avant la Coupe d’Europe et après une série de trois matches sans victoire. On l’a fait.”

Le fait marquant

Le retour d’Oulare
Privé du premier tiers de la phase classique en raison d’une blessure, Obbi Oulare a retrouvé la compétition. L'ancien attaquant de Bruges a eu droit à dix minutes devant ses supporters. “Je ne m’attendais pas à jouer. J’ai repris lundi, il y a cinq jours. Ce sont les circonstances qui m’ont permis de monter sur la pelouse. J’ai fait de mon mieux, j'ai fait le boulot.”

Plein écran
© BELGA

La déclaration

Citation

Sur le but, tous mes joueurs s’arrêtent car le ballon est sorti. On a la preuve, des vidéos. Je ne comprends pas le VAR.”

Felice Mazzu, Entraîneur de Genk
Plein écran
Felice Mazzu dégaine son smartphone pour démontrer l'erreur du VAR © Capture d'écran

Le tweet