Plein écran
© Photo News

Le Standard arrache le podium, pas de Coupe d'Europe pour Anderlecht

Cette fin de championnat a été riche en rebondissements! Les Rouches peuvent (enfin) respirer. Malgré un match décevant face au champion Genk (0-0), le Standard termine sur le podium grâce à une victoire arrachée par Bruges face à l’Antwerp (3-2). Du côté d’Anderlecht, la saison se finit très mal (malgré le retour surprise de Vincent Kompany) avec une défaite face à La Gantoise dans le match pour la 5e place (2-1). Les Mauves ne seront pas présents en Coupe d’Europe la saison prochaine, une première depuis 55 ans.

Les matchs

Anderlecht n’y était pas

Une rencontre à l’image de la saison d’Anderlecht, tout simplement. Obligés de gagner pour espérer une qualification européenne, les Mauves ont entamé la rencontre de la plus mauvaise des manières: en regardant Kvilitalia ouvrir le score après moins de deux minutes de jeu. Et si Saelemaekers aurait pu égaliser sept minutes plus tard, c’est quand même la Gantoise qui a dominé le premier acte. Heureusement pour les Mauves, les Buffalos ont été fidèles à leur réputation: créatifs, dangereux, mais en manque cruelle de réussite face au but. Sorloth (avant de sortir sur blessure) et Kvilitalia ont tous les deux eu le but du KO au bout des pieds, mais n’ont pas trouvé le cadre.

Une réaction anderlechtoise après la pause ? Oui ! Mais le bonheur fut de très courte durée pour les Mauves. Anderlecht a égalisé grâce à Bolasie (son deuxième but en cinq jours!), mais Jonathan David a définitivement enterré les espoirs européens du Sporting trois minutes plus tard. Anderlecht termine sixième et bon dernier de ces playoffs 1... Vivement la saison prochaine et bonne chance Vincent!

Plein écran
Le calvaire est enfin terminé pour Anderlecht. © Photo News

Soulagement pour le Standard

Le Standard peut souffler. Auteurs d’un match peu convaincant et un partage arraché face au champion Genk (0-0), les Rouches profitent du nouveau faux pas de l’Antwerp face à Bruges (3-2) pour finir sur la troisième marche du podium de la Pro League. Ils joueront donc l’Europa League la saison prochaine et pourraient même éviter les fastidieux barrages du mois d’août: si Malines est condamné, le Standard accèdera directement à la phase de poules de la compétition. 

Dans une ambiance festive, la Luminus Arena était rayonnante. Dès l’échauffement ,le stade était à la fête. À l’entrée des joueurs, les supporters tout de bleu et de blanc ont fêté ce quatrième titre de champion de Belgique. Dans un match sans enjeu pour Genk, si ce n’était d’offrir un septième et dernier succès en PO1 devant son public, les Limbourgeois ont livré une timide prestation. Peut-être le contrecoup des nombreuses festivités liées au titre ces derniers jours?

Avec une rotation importante dans le onze de Genk, il y a eu peu d’intensité et de rythme durant une grosse partie de la rencontre. Les Standarmen ne se sont pas livrés et ont été solides défensivement face à un Wouters très inspiré ce dimanche soir. Malgré une saison difficile, le Standard peut remercier Bruges qui a arraché la victoire en toute fin de match face aux Anversois et lui permet donc de sceller sa place sur le podium de la Pro League. 

Plein écran
La Luminus Arena à la fête. © Photo News

L’homme de la soirée

Loïs Openda

Le Jan Bredeylstadion a souffert pour la dernière de la saison, mais le vice champion de Belgique avait décidé de terminer sur une victoire (3-2 contre l’Antwerp). Et c’est le jeune Loïs Openda qui s’est érigé en héros brugeois ce soir. Titulaire pour la troisième fois depuis le coup d’envoi des playoffs 1, l’attaquant belge de 19 ans a inscrit le tout premier doublé de sa jeune carrière, ses troisième et quatrième réalisations avec le Club de Bruges. Un joueur à tenir à l’œil la saison prochaine, alors que Wesley s’apprête à partir. 

Plein écran
Tout premier doublé de la jeune carrière de Loïs Openda. © Photo News

Le moment marquant

Le dernier coup de massue de la saison du Sporting

Dans un match très compliqué, les Mauves n’auront maintnenu l’espoir que deux minutes. On pensait pourtant que l’égalisation de Bolasie allait relancer le Sporting, mais Jonathan David a terminé le travail, en ponctuant un contre gantois d’une très jolie frappe enroulée. Le quatrième but du Canadien depuis le début des playoffs 1. Si La Gantoise obtient miraculeusement un ticket européen pour la saison prochaine, les Buffalos pourront remercier leur jeune attaquant. 

Plein écran
Jonathan David, dernier bourreau de la saison d’Anderlecht. © Photo News

La stat

55

C’est officiel, après son énième défaite en PO1 face à La Gantoise, Anderlecht ne participera à une Coupe d’Europe la saison prochaine. Une première depuis 55 ans et la saison 1964/1965. Une saison définitivement à oublier pour le club bruxellois. 

L’arrivée de Vincent Kompany en tant que “player-manager”, annoncée ce dimanche matin, va-t-elle lancer une nouvelle ère pour les Mauves ? Le Diable rouge manquera seulement pour la deuxième fois de sa carrière une Coupe d’Europe en club. 

Plein écran
© Photo News

Le tweet

La décla

Citation

De toute façon, la qualifica­ti­on européenne, on n'aurait pu l'avoir que sur tapis vert. On a vécu une très mauvaise saison, il va falloir tirer le bilan pour faire en sorte que ça ne se reproduise plus et que ça fasse grandir le club à l'avenir.

Karim Belhocine, au micro de la Pro League

La question

Une bonne nouvelle pour Charleroi?

Ceux qui en rêvaient secrètement, en seront privés : il n’y aura pas de choc wallon entre le Standard et Charleroi pour l’attribution du dernier ticket européen, dimanche prochain. C’est en effet l’Antwerp qui doit ‘se contenter’ de la quatrième place et qui devra donc prolonger d’une semaine sa saison. Les Anversois affronteront le vainqueur de Courtrai-Charleroi la saison prochaine. 

Et ce n’est pas forcément une mauvaise nouvelle pour le Sporting de Charleroi. Si les Zèbres devaient s’imposer à Courtrai mercredi, ils se rappelleront certainement qu’ils s’étaient imposés en Bosuil en fin de phase classique, mais aussi la saison dernière. Le ticket européen passera peut-être par un nouvel exploit anversois pour les Carolos. Mais avant de penser à l’Antwerp, il faudra gagner au Stade des Eperons d’or et ça, ce n’est pas encore fait.

Plein écran
La défaite à Bruges n’entâche pas le bilan de l’Antwerp et de Laszlo Bölöni qui auront encore un devoir à remplir, dimanche prochain, avant les vacances. © Photo News