Plein écran
En tête du championnat de bout en bout, Genk n’attendra pas dimanche pour fêter son titre... grâce à la victoire du Standard contre Bruges. © Photo News

Le Standard et son chaudron offrent le titre à Genk

Les jeux sont faits en Pro League: Genk ne devra pas attendre la dernière journée pour sabrer le champagne. C’est au Parc Astrid, tout un symbole, que les Limbourgeois sont allés chercher le quatrième sacre de leur Histoire. Pas de victoire pourtant, pour les Genkois à Anderlecht, mais un partage (1-1, buts de Heynen et Bolasie) qui fait largement leur bonheur. Parce que dans le même temps, en bord de Meuse, le Club de Bruges n’est pas parvenu à faire le nécessaire pour entretenir le suspense. Pourtant largement dominés et réduits à dix pendant plus d’une heure, les Rouches ont joué un bien mauvais tour aux Blauw en Zwart à Sclessin (2-0). Poussé par un public bouillant, Razvan Marin a régalé pour sa dernière à domicile: un penalty et un coup-franc somptueux pour ruiner les espoirs du champion en titre et offrir au Standard, désormais troisième, l’espoir d’un ticket européen puisque l’Antwerp s’est incliné contre La Gantoise (1-2). Ca promet un dernier déplacement spectaculaire des troupes de Michel Preud’homme sur la pelouse du tout nouveau champion de Belgique.

Le Standard en folie, Bruges coule

Dans un match qui a offert plusieurs rebondissements, le Standard et le Sclessin ont fait craquer un Bruges dominateur mais pas réaliste. Grâce à un Razvan Marin des grands soirs et auteur d’un doublé, les Rouches montent sur le podium juste avant la dernière journée de Pro League puisque La Gantoise s’est imposé face à l’Antwerp (1-2). Et par la même occasion, ils ont fait le bonheur de Genk, sacré champion de Belgique. 

Le Standard a souffert durant une grande partie du match. À la demi-heure de jeu l’un des tournants du match s’est produit avec l’exclusion logique de Fai après l’intervention du VAR. À dix contre onze, le Standard a tenu bon malgré de longues minutes difficiles en toute fin de première période avec plusieurs grosses occasions du côté des Blauw en Zwart.

En seconde période, Bruges a continué de pousser et la tension de la rencontre est largement montée d’un cran. Sur un corner, Vanaken s’est fait invectiver par des fans des Rouches obligeant les joueurs et le speaker à calmer les supporters. 

Les Blauw en Zwart pensaient même ouvrir le score à trente minutes de la fin du match mais l’arbitre est venu annuler le but. Sept minutes plus tard, contre le cours du jeu, le Standard a obtenu un penalty logique inscrit par Razvan Marin. Ce dernier a doublé la mise à quelques minutes de la fin du match sur un sublime coup-franc faisant exploser un Sclessin qui n’attendait que ça.

Plein écran
Une soirée complètement folle à Sclessin. © BELGA

Un sursaut d’orgueil bruxellois qui n’a pas gâché la fête limbourgeoise

Une victoire liégeoise qui fait le bonheur de Genk qui a longtemps dominé sa rencontre au Parc Astrid. Le Sporting d’Anderlecht avait pourtant bien commencé sa rencontre, mais dix minutes auront suffi à Genk pour ouvrir le score. A l’assist, l’inévitable Joakim Maehle, à la conclusion un Bryan Heynen complètement oublié par la défense centrale du Sporting. Il n’en fallait pas plus pour lancer les Limbourgeois dans leur rencontre. Leandro Trossard est même passé à deux doigts du 2-0 dans la foulée, mais Thomas Didillon était là pour garder Anderlecht dans le match.

Beaucoup trop tendres et pas franchement inspirés : les Mauves ont subi après le but d’ouverture, mais ils sont pourtant passés tout près de l’égalisation juste avant la pause. Le ballon de Santini frappait le montant droit du but limbourgeois, mais ce n’était que partie remise. Car Anderlecht est revenu sur la pelouse avec de bien meilleures intentions et si Santini n’a pas pu tromper un Vukovic vigilant, c’est Yannick Bolasie qui s’en est chargé d’un coup de tête magistral. Un bon partage pour Anderlecht, qui confirme son renouveau, mais qui fait pourtant la mauvaise affaire de la soirée. Les Gantois ont gagné à l’Antwerp et le Sporting se retrouve bon dernier avant la dernière journée. 

Mais à tout seigneur tout honneur, le Racing Genk est champion de Belgique et c’est ça l’information capitale de la soirée. Moins incisifs après le repos, les Limbourgeois auraient dû faire la différence plus tôt, comme ça aurait dû être le cas à Bruges dimanche dernier, mais cette fois rien ne pourra gâcher la fête. Entre le Parc Astrid et le Limbourg, la nuit s’annonce longue pour les joueurs, le staff, la direction et les supporters du Racing Genk, un magnifique champion de Belgique.

Plein écran
Bryan Heynen a inscrit le but qu’il fallait à Genk. © BELGA

L'homme de la soirée

Razvan Marin

Le médian roumain va manquer au championnat belge la saison prochaine. Razvan Marin qui a signé à l’Ajax pour 12,5 millions d’euros a soigné sa sortie à Sclessin puisqu’il a inscrit un doublé offrant au Standard une place sur le podium de la Pro League à une journée de la fin du championnat. 

Le Rouche a d’abord ouvert le score sur penalty (68e). Puis, sur un coup-franc, il a marqué un but qui va rester dans les annales du club. Un coup de pied de plus de trente mètres finissant dans le petit filet opposé d’Horvath en toute fin de match (89e). Ce jeudi soir, le Standarman a fait chavirer un stade chaud bouillant.

Plein écran
Razvan Marin célèbre son second but. © Photo News

Le moment marquant 

Le but du titre 

Genk est champion et ce n’est pas un hasard si on retrouve deux des artisans de ce titre, et de ces playoffs 1 réussis, impliqués dans le but décisif, inscrit dès la onzième minute de jeu. Le sixième assist cette saison pour le défenseur danois, sans aucun doute le meilleur latéral du pays, et le deuxième but de Bryan Heynen en playoffs 1. La jeunesse limbourgeoise a pris le pouvoir depuis le départ d’Alejandro Pozuelo et ça s’est encore confirmé ce soir. 

Plein écran
Bryan Heynen et Joakim Maehle, le duo gagnant du jour. © Photo News

La stat

Quatre, assurément le chiffre du jour. D’abord parce que c’est le quatrième titre de l’histoire du club limbourgeois et ce n’est pas anodin. Avec quatre sacres au cours des 20 dernières années, Genk se positionne clairement parmi les grands dans la hiérarchie du football belge. Qui a fait mieux? Un seul club: Anderlecht évidemment, avec neuf titres. Même le Club de Bruges ne fait pas mieux (quatre titres pour le Club depuis 1999). Mais Genk est aussi le quatrième champion différent au cours des cinq dernières années en Belgique, la preuve que l’étau se resserre entre les grands du football belge? 

Plein écran
Quatre sacres depuis 1999, année du tout premier triomphe limbourgeois? Seul Anderlecht fait mieux. © Photo News

Le tweet

La décla

Citation

C'est super, ce soir je ne serai certaine­ment pas sobre

Philippe Clément, Coach de Genk

La question

Quels enjeux pour la dernière journée? 

Si c’est logiquement le titre de Genk qui occupe le devant de la scène, on a tout de même aussi vécu un double retournement de situation dans le classement des playoffs 1 ce jeudi. Genk trônera à la première place et Bruges sera son dauphin. Mais il y aura encore du suspense dimanche. La troisième place, potentiellement directement qualificative pour les poules de l’Europa league (si Malines est condamné), sera le principal enjeu de la dixième et dernière journée des playoffs 1. Et le Standard ne s’est pas contenté d’offrir le champagne à Genk, il en profite aussi pour monter sur le podium (à la différence de buts). Une victoire à la Luminus Arena et le Standard sera (quasiment) assuré de cette troisième place et enverra les Anversois, qui se déplacent au Club de Bruges, en barrage.

Mais une condamnation de Malines pourrait aussi faire les affaires du cinquième des playoffs 1, qui récupérerait un ticket européen, si le quatrième efface le vainqueur des playoffs 2 dans le barrage pour l’Europe. C’est la dernière chance d’Anderlecht de jouer l’Europa League la saison prochaine, et de poursuivre sa folle série de 55 années consécutives sur la scène européenne. Et, à ce titre, le partage contre Genk est une très mauvaise nouvelle pour le Sporting puisque c’est la Gantoise qui occupe la cinquième place. Un partage à domicile suffira aux Buffalos, qui reste sur un intéressant six sur six, les Mauves devront en revanche s’imposer sur la pelouse de la Ghelamco Arena. Anderlechtois et Buffalos pourraient sauver leur saison sur ce seul match, c’est donc une belle ‘finale’ qui nous attend, dimanche, à Gand.

Plein écran
Un partage contre Anderlecht offrirait à La Gantoise une cinquième place inespérée. © Photo News
Plein écran
Le but de Bolasie ne suffit pas: Anderlecht devra gagner à Gand dimanche. © Photo News
  1. Anderlecht sera-t-il un oiseau pour le chat brugeois?

    Anderlecht sera-t-il un oiseau pour le chat brugeois?

    Auteur de l’un des pires débuts de saisons de son histoire (5 sur 21), Anderlecht se déplace au Club de Bruges dans un contexte qui n’incite pas à l’optimisme. Alors que Vincent Kompany cherche toujours la bonne formule, il pourrait bien repêcher Trebel, snobé systématiquement jusqu’ici. Invaincus depuis le début de saison, les Blauw en Zwart auront la possibilité de reléguer les Mauves… à quinze points en cas de victoire, un gouffre après huit matchs. Si pour de nombreux observateurs, le Club de Bruges est devenu la nouvelle référence du football belge, le Sporting a la ferme intention de venir jouer les trouble-fête. En a-t-il réellement les moyens? Voici l’avis de nos rédacteurs.
  2. Mené à la marque par Courtrai, Malines marque trois buts en neuf minutes

    Mené à la marque par Courtrai, Malines marque trois buts en neuf minutes

    Le FC Malines a mis fin à une série de trois rencontres sans victoire en allant s'imposer à Courtrai vendredi en match d'ouverture de la 8e journée du championnat de Belgique de football (2-3). Dante Vanzeir (53e, 62e) et Rob Schoofs (57e, 1-2) ont permis aux Malinois de grimper à la troisième place avec 14 points comme le Club Bruges (2e) et Mouscron (4e) à une unité du Standard. Malgré les but de Jovan Stojanovic (38e) et Ilombe Mboyo sur penalty (81e), les Kerels (8 points) restent 11e.