Plein écran
Le but de cette nouvelle implantation asiatique est d'accélérer la détection et la formation des jeunes. © Standard

Le Standard, premier club à s'implanter en Chine pour la détection et la formation des jeunes

Le président du Standard de Liège, Bruno Venanzi, a inauguré mercredi le nouveau bureau permanent du club de football à Shanghai. L'ouverture de cette nouvelle antenne dans l'Empire du Milieu a été officialisée à l'occasion de la mission économique princière actuellement en cours, en présence du vice-président wallon Willy Borsus.

Le but de cette nouvelle implantation asiatique est d'accélérer la détection et la formation des jeunes pousses prometteuses du ballon rond chinoises, afin qu'elles puissent éventuellement venir se former en bord de Meuse. Le Standard est le premier club belge à s'intéresser officiellement à la Chine et surtout à s'y installer. 

Fort de près d'un milliard et demi d'habitants, le pays a marqué le football comme objectif national depuis quelques temps. Le championnat regorge de footballeurs passés par le top niveau européen dont plusieurs Diables Rouges (Axel Witsel, Yannick Carrasco, Marouane Fellaini, Mousa Dembélé). 

Le président Xi Jinping ambitionne d'organiser la Coupe du monde en Chine à moyen terme. Avec une popularité grandissante, le marché peut également offrir des retombées intéressantes en termes de sponsoring.