Plein écran
© Photo News

Le Standard va dédommager ses abonnés

Le Standard va dédommager les supporters abonnés à la phase classique qui avaient déjà acheté des abonnements aux Playoffs 1 lors de la période de priorité prévue à cet effet, a annoncé le club liégeois peu après l'annonce du vote, par la Pro League, de la fin du championnat de Belgique 2019-2020. 

Ce dédommagement prendra la forme d'une réduction du montant équivalent sur l'abonnement à la saison 2020-2021, même si une procédure de remboursement est également possible pour les abonnés concernés qui ne souhaiteraient pas s'abonner à la saison prochaine.

Une alternative, spontanément suggérée par plusieurs abonnés, est également possible, précise le club. À savoir faire don du montant payé à la Fondation Standard de Liège dans le cadre de la mobilisation des supporters 'Rouches' contre le Covid-19. 

  1. Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Anderlecht fait sa (énième) révolution. Marc Coucke fait un pas de côté et laisse le poste de président du Sporting à Wouter Vandenhaute, l’ambitieux patron de Woestijnvis qui était arrivé il y a quelques mois dans le rôle de conseiller auprès du CEO Karel Van Eetvelt. Kompany et Vandenhaute vont investir de l’argent dans le club et devraient devenir actionnaires. Coucke restera l’actionnaire principal via sa société “holding” Alychlo. Dans son plan à long terme, intitulé “RSCA 2020 - 2025", Anderlecht veut “renouer avec son glorieux passé”. Comment la presse analyse-t-elle ce nouveau chamboulement au top du club?
  2. Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    L'Antwerp a affirmé mercredi soir, par voie de communiqué, avoir déposé plainte auprès de l'Autorité belge de concurrence et de l'UEFA, pointant "l'existence de conflits d'intérêts structurels dans le football belge", faisant notamment état du rôle de Mehdi Bayat, président de l'Union belge et administrateur délégué du Sporting de Charleroi. Une double casquette qui ne plaît pas à Luciano D’Onofrio, directeur sportif de l’Antwerp. Ce dernier avait déjà allumé Bayat dans la presse belge récemment.