Le verdict est tombé en Jupiler Pro League: Bruges champion, Waasland descend en D1B

Mise à jourL’Assemblée générale de la Pro League, très attendue, a livré ses verdicts vendredi: le championnat de football 2019/2020 a été arrêté définitivement. Le classement au terme de la 29e journée est le classement final. Ce qui signifie que le Club Bruges peut officiellement célébrer son 16e titre de champion de Belgique tandis que Waasland-Beveren bascule en D1B.

Plein écran
© Photo News

L’Assemblée générale, réunie de manière digitale, devait se pencher sur les modalités de l’arrêt des compétitions en D1A et en D1B à la suite de la décision du Conseil national de Sécurité et du Décret Ministériel du 8 mai 2020, selon laquelle les compétitions sportives sont annulées jusqu’au 31 juillet 2020.

Bruges officiellement champion

Par conséquent, l’Assemblée générale a voté pour l’acceptation du classement de la Jupiler Pro League après 29 journées de championnat. Le Club Bruges est décrété champion de Belgique et accède directement à la phase de groupes de la Ligue des Champions. Le deuxième, La Gantoise, disputera le troisième tour préliminaire. Charleroi, l’Antwerp et le Standard disputeront l’Europa League. Mais un doute subsiste: qui de Charleroi ou de l’Antwerp accèdera aux phases de poules de l’Europa League? Cela dépendra de la tenue ou non de la finale de la Croky Cup.

La finale de la Coupe en août?

L’Assemblée Générale a en effet décidé d’essayer de jouer la finale au cours du dernier week-end autorisé par l’UEFA, c’est-à-dire le 1er ou le 2 août. Si la finale de la Coupe ne peut avoir lieu, tous les clubs acceptent que le classement sportif de la Jupiler Pro League après 29 journées de championnat serve de base à liste d’accès de l’UEFA pour les compétitions européennes de clubs. Dans ce cas, Charleroi irait directement en phase de poules.

Waasland-Beveren relégué en en D1B

Concernant le bas du classement, Waasland-Beveren, lanterne rouge, est relégué en D1B. Le club waaslandien a cependant tout de suite annoncé “voir en interne comment pouvoir contester cela”. Concernant la finale de la D1B, l’Assemblée Générale a décidé que le Beerschot et Oud-Heverlee Louvain devront disputer le match retour de la finale avant le début du championnat, saison 2020-2021. Le Beerschot avait remporté la manche aller 1-0.  Les deux clubs communiqueront leur accord et le moment exact auquel le match pourra avoir lieu à la Pro League à la date du 31 mai au plus tard. Si le match retour de cette finale de promotion n’est pas joué avant le début de la nouvelle saison, le club ayant obtenu le plus grand nombre de points lors du championnat de football professionnel 1B et disposant d’une licence valable pour le football professionnel 1A, à savoir le KVC Westerlo, est promu.

Le championnat va changer de formule

L’Assemblée générale a également légèrement modifié le format du championnat pour la saison 2020-2021. Il y aura toujours 16 clubs, mais les playoffs seront raccourcis avec deux séries de quatre. Les clubs classés de la 1ère à la 4e place de la compétition régulière disputeront le ‘Champions Playoff’. Lors des deuxièmes playoffs, les clubs classés de la 5e à la 8e place s’affronteront pour le 4e ticket européen. Le vainqueur de cette 2e série affrontera le club classé à la 4e place de la série du ‘Champions playoffs’ pour le dernier ticket européen, sauf si la finale de la Coupe est jouée par deux clubs du ‘Champions Playoff’ ou si le vainqueur de la Coupe dispute le ‘Champions Playoff’. Ce schéma est valable pour une saison.

Championnat de D1B

La compétition de 1B sera disputée par 8 équipes avec 4 confrontations entre chaque formation dans le cadre d’une compétition régulière avec 4 confrontations entre chaque équipe sans division par périodes. Le champion sera promu.

Relégations “économiques” et sportives

Notons que désormais, s’il s’avère que la compétition régulière ne peut être achevée pour cause de force majeure, tous les clubs acceptent le principe que le classement sportif au moment de l’arrêt soit définitif et serve de base pour les conséquences sportives (titre, tickets européens & relégation) sans compensation. Autre point voté vendredi: le principe selon lequel les descendants sportifs sont toujours relégués du football professionnel. Les descendants économiques ne prennent donc plus la place des descendants sportifs comme le prévoit l’article P1541.7 du règlement fédéral. En clair, il ne sera plus possible à un club relégué sportivement de se sauver grâce à une relégation “économique”, liée à une faillite ou à une non-obtention de licence. Ce principe est maintenu jusqu’à ce qu’un nombre minimum de 14 clubs soit atteint pour la Jupiler Pro League et de 6 clubs en 1B.

Contribution de solidarité

Enfin, une compensation est prévue, laquelle est composée d’une contribution de solidarité unique de la part des clubs participant aux compétitions de l’UEFA lors de la saison 2020-2021 et d’un paiement anticipé de la partie des bénéfices de l’Euro 2021 destinée aux clubs professionnels. L’Assemblée Générale a accepté le principe selon lequel le club ne peut pas prétendre à cette indemnité de solidarité s’il a introduit le principe du chômage technique pour les sportifs rémunérés. 

Philippe Clement
Plein écran
Philippe Clement © BELGA

Le doublé pour Philippe Clement

Avec Philippe Clement, qui réalise un doublé après avoir guidé le KRC Genk au titre la saison dernière, comme successeur d’Ivan Leko au poste de T1, le Club a démarré l’été dernier avec beaucoup d’ambition. Cela s’est immédiatement reflété dans ses résultats. Les Flandriens ont débuté par trois victoires d’affilée, bien que trois nuls consécutifs aient suivi. Néanmoins, le doute ne s’est pas installé. Dans l’intervalle, le Club a pu se qualifier pour la phase de groupes de la Ligue des champions grâce à des tours préliminaires victorieux aux dépens du Dynamo Kiev et du LASK Linz.

L’exploit contre le Real à Madrid

La qualification pour la Ligue des champions a donné des ailes aux troupes de Clément qui étaient difficiles à maîtriser en Jupiler Pro League. Seul l’Antwerp, au Bosuil, en est venu à bout en novembre (2-1). Ce sera la seule défaite du Club en Belgique cette saison. Entre-temps, les joueurs de Bruges ont également laissé leur marque en Europe. Ils ont terminé troisième de la difficile poule formée avec le Paris Saint-Germain, le Real Madrid et Galatasaray. Le 2-2 à Santiago Bernabéu, où le Club a mené à deux reprises au marquoir, a notamment fait le tour du monde. Lors du seizième finale de l’Europa League, le Club a été moins à son affaire. Il a concédé la partage à domicile (1-1) contre Manchester United avant de plier (5-0) à Old Trafford.

15 points d’avance sur La Gantoise

Lorsque la crise sanitaire a arrêté la Jupiler Pro League à la mi-mars, l’avance du Club était de quinze points sur son premier poursuivant La Gantoise. Même une réduction de moitié des points au moment d’aborder les play-offs ne semblait pas être en mesure d’empêcher Clement et ses boys de conquérir les lauriers nationaux. 

Classement final de la saison

1. Club Bruges 29 21 1 7 58 14 70

2. La Gantoise 29 16 6 7 59 34 55

3. Sporting Charleroi 29 15 5 9 49 23 54

4. Royal Antwerp 29 15 6 8 49 32 53

5. Standard de Liège 29 14 8 7 47 32 49

6. FC Malines 29 13 11 5 46 43 44

7. KRC Genk 29 13 11 5 45 42 44

8. RSC Anderlecht 29 11 8 10 45 29 43

9. SV Zulte Waregem 29 10 13 6 41 49 36

10. Excel Mouscron 29 9 11 9 38 40 36

11. KV Courtrai 29 9 14 6 40 44 33

12. Saint-Trond VV 29 9 14 6 33 50 33

13. KAS Eupen 29 8 15 6 28 51 30

14. Cercle Bruges 29 7 20 2 27 54 23

15. KV Ostende 29 6 19 4 29 58 22

16. Waasland-Beveren 29 5 19 5 21 60 20

  1. Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Anderlecht fait sa (énième) révolution. Marc Coucke fait un pas de côté et laisse le poste de président du Sporting à Wouter Vandenhaute, l’ambitieux patron de Flanders Classics qui était arrivé il y a quelques mois dans le rôle de conseiller auprès du CEO Karel Van Eetvelt. Kompany et Vandenhaute vont investir de l’argent dans le club et devraient devenir actionnaires. Coucke restera l’actionnaire principal via sa société “holding” Alychlo. Dans son plan à long terme, intitulé “RSCA 2020 - 2025", Anderlecht veut “renouer avec son glorieux passé”. Comment la presse analyse-t-elle ce nouveau chamboulement au top du club?
  2. Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    L'Antwerp a affirmé mercredi soir, par voie de communiqué, avoir déposé plainte auprès de l'Autorité belge de concurrence et de l'UEFA, pointant "l'existence de conflits d'intérêts structurels dans le football belge", faisant notamment état du rôle de Mehdi Bayat, président de l'Union belge et administrateur délégué du Sporting de Charleroi. Une double casquette qui ne plaît pas à Luciano D’Onofrio, directeur sportif de l’Antwerp. Ce dernier avait déjà allumé Bayat dans la presse belge récemment.