Plein écran
Leandro Trossard © HLN

Leandro Trossard fête le titre avec un chant homophobe

La Pro League a condamné vendredi les chants de Leandro Trossard, le capitaine du KRC Genk, qui a dérapé lors des célébrations du titre de champion de Belgique des Limbourgeois décroché jeudi.

Alors qu'il faisait la fête dans une boîte de nuit à Hasselt, Trossard a chanté "alle boeren zijn homo's" (soit "tous les fermiers sont des homosexuels"), "boeren" étant un surnom attribué aux supporters du Club de Bruges, dauphin de Genk au classement de la Jupiler Pro League.

Voir la vidéo sur le site de nos confrères d’HLN

“Nous voulons insister sur le fait que Leandro n’a voulu insulter ou offenser personne d’aucune façon”, a réagi le porte-parole de Genk, justifiant le dérapage par un élan d’enthousiasme. “J’étais un peu saoul. Ce n’était pas du tout mon intention d’heurter quiconque”, a aussi déclaré Leandro Trossard, auprès de TV Limburg. Il s’est également excusé dans un court communiqué publié vendredi soir par le club sur son site internet.

Journée Internationale contre l’homophobie

"Ce jour est la Journée Internationale contre l'homophobie et la transphobie", rappelle la Pro League vendredi. "La Pro League entend affirmer de la façon la plus ferme que les chants 'alle boeren zijn homo's' n'ont en aucun cas leur place ni dans un stade ni lors des manifestations festives auxquelles nos joueurs participent".

Précédents

La Pro League ajoute qu'elle "ne peut s'aligner sur la jurisprudence de la Commission des litiges d'appel pour le football professionnel qui, à deux semaines d’intervalle, a refusé de considérer comme chants discriminants ‘alle joden zijn homo's’ et ‘alle boeren zijn homo's’". Le Club de Bruges avait pour rappel été acquitté par la Commission des litiges d'appel après que les supporters blauw en zwart ont chanté "alle joden zijn homo's" ("tous les Juifs sont gays") le 4 avril sur le terrain d'Anderlecht lors des playoffs I. Benito Raman, alors joueur de La Gantoise, avait également chanté "alle boeren zijn homo's" à l'occasion d'un match entre Gand et Bruges en décembre 2015. L’ancien Buffalo avait écopé d'une journée de suspension effective (plus deux avec sursis) et d'une amende de 1200 euros.

Plein écran
Leandro Trossard en fête après le nul contre Anderlecht © BELGA