Plein écran
© Photo News

Les excuses de Mata et Diatta après leurs exclusions: “C’était bête de prendre la rouge comme ça”

Les Brugeois ont vécu une soirée folle à Galatasaray, ce mardi. Ils se dirigeaient vers une défaite mais c’était sans compter sur un sauveur: Krépin Diatta. En pleine extase sur le but égalisateur dans les dernières minutes, l’attaquant a reçu une seconde carte jaune pour avoir retiré son maillot, laissant son équipe à 10. Et son coéquipier Clinton Mata l’a également suivi dans les vestiaires puisque lui aussi a reçu une rouge stupide en cassant le poteau de corner sur la célébration du but. Philippe Clément a réagi après la rencontre à ces deux expulsions qui les priveront de match à Madrid. 

Le Club Bruges a arraché un partage 1-1 sur la pelouse de Galatasaray, mardi, lors de la 5e journée de la Ligue des Champions. Un point qui permettra aux Brugeois d’aborder la dernière journée, contre le Real Madrid, avec un point d’avance sur Galatasaray dans la course à la troisième place, synonyme de repêchage en Europa League.

Un match que Bruges devra aborder sans Krépin Diatta et Clinton Mata, exclus tous les deux après avoir reçu un deuxième jaune lors des célébrations qui ont suivi le but brugeois. “Quand tu retires ton maillot c’est carton jaune. Ce sont des cartes pas nécessaires. C’est probablement à cause de l’adrénaline. On doit être plus malins dans ces moments-là, mais Krépin est encore un jeune joueur, il doit apprendre des choses comme ça. Clinton a cassé le poteau de corner, là aussi c’est le carton. C’est mérité, c’est comme ça”, a expliqué Philippe Clement.

Les excuses de Mata et Diatta

Après le match, Clinton Mata s’est plaint de ne pas mieux connaître les règles. “Vraiment, je ne savais pas que je pouvais avoir une carte pour avoir casser un drapeau de corner en deux. J’admets que j’ai fait une erreur. (soupirs) Les émotions font partie du football, mais c’est dans ces moments-là que je dois mieux me contrôler. Imaginez si mon exclusion avait conduit à un but contre nous...” Le jeune joueur a présenté ses excuses sur Twitter. “Chers supporters, content du but de Krépin mais je suis sincèrement désolé pour ma deuxième carte jaune”, a-t-il tweeté.

Pour Krépin Diatta, “marquer en Ligue des Champions, c’est un rêve de gamin”, a-t-il réagi pour Sporza. “C’était un but très important mais l’équipe a encore montré un très bon état d’esprit. Ce n’était pas facile face à ce public. Notre équipe est solide et on a pris ce point très important”, a-t-il déclaré à l’issue du match. “La carte rouge? Ce n’était pas un excès d’euphorie. Ce n’était pas un match facile car à chaque fois que je touchais le ballon, on me criait dessus. Je voulais montrer que j’étais encore dans le match et je pense que c’était la bonne réponse. C’était bête de prendre la rouge comme ça.”

Hans Vanaken s’est montré relativement compréhensif envers ses coéquipiers, “surtout avec Krépin, parce qu’il était si content de son but.” “Pour être honnête, je doutais qu’il ait déjà eu la jaune. Et que Clinton donne un coup de pied dans ce drapeau et qu'il se casse en deux... Eh bien, de telles choses peuvent arriver quand on est incontrôlable pendant quelques secondes.” Dans deux semaines, Mata et Diatta repenseront sans doute à leur erreur. On ne joue pas tous les jours contre le Real Madrid...