Plein écran
Photo prétexte © Getty

Les jeunes joueurs obligés de se doucher nus: polémique à Berchem Sport

La direction du club de football de Berchem Sport impose à ses jeunes joueurs, évoluant jusqu’en catégorie U15 (NDLR: moins de 15 ans), de se dévêtir complètement à l’heure de passer sous la douche. Une règle contestée par certains parents. 

Nu ou en sous-vêtements, comment prendre sa douche en collectivité? La question semble de moins en moins se poser chez les enfants et adolescents. Nombreux sont ceux qui décident de rester légèrement vêtus à l’heure de filer sous la douche. D’autres préfèrent même attendre le retour à la maison pour se laver.

À Berchem Sport, la direction du club demande à ses jeunes joueurs, jusqu’à 15 ans, de prendre leur douche nus. Une décision qui suscite la controverse au sein du club. Un parent, qui officie également en tant que formateur, a contacté la presse pour dénoncer cette obligation. Un vent de révolte que le président des jeunes ne comprend pas. “Cette règle n’est pas neuve. Elle existe depuis 12 ans et cet entraîneur fait croire que tout le monde s’y oppose soudainement”, commente Dirk Lambrechts dans Het Laaste Nieuws.

“Les enfants ne se préoccupent pas de cela”

“Les enfants ne s’en préoccupent pas du tout. Nous avons soumis cette règle à l’Unia (NDLR: ex-Centre pour l’égalité des chances), qui vérifiera si nous pouvons la rendre obligatoire. Si cela n’est pas permis, nous apporterons des ajustements. Mais nous sommes convaincus que cela est autorisé”, poursuit le président de Berchem Sport avant de justifier son choix. “Les enfants viennent pour jouer au football, apprendre et s’amuser. Pas pour professer leur foi.” Des raisons d’hygiène sont également invoquées. 

Selon le Centre pour l’éthique sportive, de nombreux clubs sportifs sont aux prises avec ce problème. “Mais se doucher nu est un choix personnel qui relève de la vie privée. Vous ne pouvez pas figer cela dans une règle”, selon l’organisme.

“Le choix à partir de 16 ans”

“Le formateur qui se plaint de cette règle a été à l’origine de plusieurs problèmes dans le passé. Son équipe est connue pour afficher peu de discipline. Lors de divers tournois, nous avons déjà été appelés à rendre des comptes en raison du mauvais comportement de son équipe. On en parlera avec lui.”

Dirk Lambrechts regrette cette agitation qu’il assimile à une tempête dans un verre d’eau. “Les enfants ne sont pas pudiques, mais avec ce genre de discussions vous créez de l’incertitude et de la honte chez eux. Nous avons établi cette règle jusqu’en U15. À partir de 16 ans, nos joueurs ont le droit de choisir s’ils conservent ou non leurs sous-vêtements pour prendre leur douche. À cet âge, ils commencent à avoir une plus grande connaissance de leur corps.”

Règle suspendue

Huit jeunes joueurs du club n’ont pas été autorisés à s’entraîner cette semaine car ils ont refusé de se doucher nus. Des parents ont décidé de porter plainte.

Face à l’ampleur de la polémique, la direction a décidé de suspendre la mesure. “Pendant les deux prochaines semaines, tout le monde au Royal Berchem Sport prendra sa douche comme il le souhaite. Cette décision a été prise par le conseil après une réunion avec des parents inquiets hier soir.

  1. Anderlecht-Bruges, Standard-Antwerp: belles affiches en quarts de la Coupe
    Coupe de Belgique

    Anderlecht-Bru­ges, Standard-Ant­werp: belles affiches en quarts de la Coupe

    Le tirage au sort pour les quarts de finale de la Coupe de Belgique a été effectué dans la foulée de la qualification d’Anderlecht, sur la pelouse du Canonnier. Et le choc incontestable de ces quarts de finale opposera le Sporting au Club de Bruges. Rencontre au sommet également pour le Standard, qui recevra l’Antwerp. Charleroi est épargné, mais devra se déplacer, à Zulte Waregem.
  2. Anderlecht retrouve le sourire, mais perd encore Vincent Kompany
    Play
    Coupe de Belgique

    Anderlecht retrouve le sourire, mais perd encore Vincent Kompany

    La soirée du Sporting d’Anderlecht à Mouscron aurait été parfaite, s’il n’y avait eu cette sortie sur blessure de Vincent Kompany et ces dix dernières minutes de flottement. Surpris d’entrée, les Mauves n’auront pas douté trop longtemps. Dominateur ensuite et, pour une fois, efficace, Anderlecht a clairement pris le contrôle de la rencontre. La jeune garde du Sporting n’avait pas le droit à l’erreur, elle a répondu avec ses pieds et son talent pour s’ouvrir le chemin des quarts de finale de la Coupe de Belgique, où les Mauves retrouveront... le Club de Bruges.