Plein écran
© Photo News

Les supporters d'AZ Alkmaar et de l'Antwerp seront les bienvenus à Bruxelles

Si le bourgmestre d'Enschede, aux Pays-Bas, Onno van Veldhuizen, a annoncé, mardi, que le duel entre l'AZ Alkmaar et l'Antwerp, dans le cadre des barrages de l'Europa League, se jouera jeudi sans supporters anversois, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close et Benoit Hellings, Premier échevin en charge du Sport, ont assuré, mercredi, que les supporters néerlandais seront tous les bienvenus au stade Roi Baudouin le 29 août pour le match retour.

L'Antwerp avait déjà affronté au stade Roi Baudouin, les Tchèques du Viktoria Plzen au tour précédent, le 8 août. "Les fans de l'Antwerp, tout comme ceux d'Alkmaar, pourront évidemment venir soutenir leur équipe dans le cadre de l'Europa League", a assuré Philippe Close. "La Ville de Bruxelles sera très heureuse de les accueillir".  

Benoit Hellings s'est également montré serein face à la tenue de cette rencontre: "En tant que capitale de la Belgique, la Ville de Bruxelles accueille et gère très régulièrement des événements sportifs internationaux. Le stade Roi Baudouin a été loué à l'Antwerp pour que le club puisse disputer des rencontres au niveau européen car leurs infrastructures communales sont trop étroites". 

La décision du bourgmestre d'Enschede a été prise après consultation auprès de la police locale, du ministère public néerlandais ainsi que des représentants de l'AZ Alkmaar, du FC Twente et de la fédération néerlandaise de football (KNVB). L'AZ a eu des contacts avec l'UEFA qui a accepté cette solution. Cette décision est motivée par le fait que le maintien de l'ordre public et la sécurité dans la ville ne peuvent pas être garantis autour du stade. Ce match aller se déroule à Enschede, à Twente, car le stade d'Alkmaar est interdit d'accès depuis une dizaine de jours après qu'une partie du toit se soit effondrée sous des rafales de vent. 

  1. Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Mauvaise opération pour l’Inter et Lukaku, service minimum pour Denayer et l’OL

    Soirée mouvementée pour l’Inter de Romelu Lukaku en Ligue des Champions. Reversés dans un groupe particulièrement corsé avec Dortmund et le Barça, l’Inter ne pouvait pas manquer son premier rendez-vous européen de la saison, contre le Slavia Prague, à domicile. Mais, incapables de faire la différence, les Interistes se sont fait surprendre en contre par un certain Peter Olayinka, ancien joueur de Zulte Waregem. Les Nerazzurri ont assuré le minimum en égalisant dans les arrêts de jeu, mais c’est loin de suffire à leur bonheur avant un déplacement périlleux à Barcelone, dans deux semaines. Partage également pour Jason Denayer. Pourtant mené à la pause, l’Olympique Lyonnais est revenu au score dès le retour des vestiaires contre le Zenit Saint-Petersbourg pour arracher la premier point de sa campagne européenne (1-1).
  2. Hans Vanaken serein avant le Gala: “On ne doit pas absolument gagner”

    Hans Vanaken serein avant le Gala: “On ne doit pas absolument gagner”

    Il ne faut pas avoir fait polytechnique pour comprendre que le match d'ouverture du Groupe A de la Ligue des Champions Club Bruges - Galatasaray, de mercredi soir (18h55) au Stade Jan Breydel, est crucial dans le cadre de la lutte pour la troisième place, que devraient se livrer les deux équipes. Un prix de consolation qui pour rappel, permet de figurer dans le tableau des seizièmes de finale de l'Europa League après la trêve hivernale.
  3. “On a déjà atteint notre objectif, mais on reste ambitieux...”

    “On a déjà atteint notre objectif, mais on reste ambitieux...”

    C'est une tradition belge qu'on peut trouver regrettable, mais elle a la vie dure. L'entraîneur du Club Bruges Philippe Clement ne s'en est pas caché à la veille de la première journée du Groupe A de la Ligue des champions de football, il vise la troisième place, qui permet de passer l'hiver et de poursuivre la campagne en Europa League. Il va de soi que dans cette optique, le match de mercredi soir (18h55) au Jan Breydel contre Galatasaray, est dans doute le plus important de la série.