Les U17 belges peuvent "rêver du titre européen"

Le sélectionneur de l'équipe nationale belge de football U17 Bob Brawaeys s'est réuni avec une sélection de 20 joueurs mardi au Belgian Football Center de Tubize en vue de l'Euro U17 qui se disputera en Irlande du 3 au 19 mai. Browaeys n'a dans un premier temps pas voulu placer la barre trop haut pour ses joueurs mais s'est ensuite montré ambitieux à quelques jours du début du tournoi. "Le premier objectif est de passer le premier tour mais je pense bien que ces jeunes peuvent rêver du titre européen", a-t-il affirmé. L'équipe U17 belge entamera son parcours vendredi à 13h avec un premier match face à la Tchéquie.

"Nous allons prendre match par match et essayer de nous qualifier pour les quarts. Ensuite, si nous nous qualifions, on pourra penser aux demi-finales", a déclaré Browaeys. "Les tickets pour le Mondial réservés aux cinq premiers nous intéressent beaucoup", a-t-il ajouté. Une place en demi-finale garantirait en effet aux jeunes Diables une place pour le Mondial qui se dispute au Brésil plus tard dans l'année. En cas d'élimination en quarts, quatre équipes se disputeront le dernier ticket lors d'un mini-tournoi.

"Cette équipe sort de deux campagnes de qualifications excellentes", a poursuivi Browaeys. Nous sommes des outsiders pour le titre mais nous pouvons rêver. Ce groupe est un groupe adulte et qui a confiance en lui. Les joueurs sont concentrés sur leur objectif et veulent faire le maximum. S'ils veulent aller au bout, ils devront dépasser leurs limites. Et je sais qu'ils sont capables de le faire."

Il s'agit de la quatrième fois en cinq ans que les U17 belges se qualifient pour la phase finale de l'Euro. L'an dernier et en 2015, ils avaient atteint les demi-finales.

Les bons mots de Roberto Martinez
Pour les motiver à atteindre leur objectif, les jeunes Diables ont reçu l'encouragement du sélectionneur des Diables rouges Roberto Martinez. "Il est venu faire un discours pour booster l'équipe", a révélé Browaeys qui met en évidence l'implication forte de l'Espagnol.

"Il suit en détail notre progression. Il vient beaucoup aux nouvelles et son implication est très grande. Cela stimule le groupe. C'est quelqu'un de très important pour des joueurs de 16 ans et son discours a eu un gros impact avant l'Euro. Il sera d'ailleurs présent en Irlande la semaine prochaine pour le dernier match de la phase de poules. C'est très motivant pour les jeunes qui voudront certainement se montrer. Ils ne veulent certainement pas brûler les étapes mais savent que des joueurs comme Eden Hazard, Youri Tielemans et Romelu Lukaku ont fait leur début en équipe première alors qu'ils étaient encore très jeunes."

Engagée dans le groupe A, la Belgique affrontera d'abord l'Irlande à Dublin vendredi. Elle sera ensuite opposée le lundi 6 mai à la Grèce à Longford avant de défier l'Irlande pays hôte le jeudi 9 mai.