Plein écran
© belga

Maes aurait touché 480.000 euros en noir grâce à Veljkovic

L'enquête sur le Footballgate se poursuit. Ces derniers jours, c'est l'entraîneur Peter Maes qui a été confronté aux autorités judiciaires. L'ancien entraîneur de Lokeren et Genk aurait perçu plus de 480.000 euros, au total, grâce à un montage financier imaginé par l'agent de joueurs Dejan Veljkovic.

Plein écran
L'agent de joueurs Dejan Veljkovic © photo_news

Premier repenti de l'histoire de la justice belge, Dejan Veljkovic a échangé avec les enquêteurs durant plus de cent heures d'audition ces derniers mois. Mercredi, un nouveau coup de filet a été ordonné par le juge d'instruction du Limbourg. Des perquisitions ont été menées et seize personnes ont été auditionnées. 

Au centre des préoccupations de la justice, le cas de Peter Maes. Plusieurs membres de son entourage privé et professionnel ont été appelés à répondre aux questions des enquêteurs.  

"Il ne s'agit pas de matchs arrangés, mais de déterminer le mouvement de sommes d'argent relativement importantes qui auraient pu être perçues comme une commission cachée", a commenté le procureur fédéral, des propos relayés par Het Nieuwsblad.  

Des écoutes téléphoniques et des mails échangés par Veljkovic tendent à révéler l'existence d'un montage financier établi par l'intermédiaire d'une société monténégrine et destiné à offrir à Peter Maes un "bonus" de 160.000 euros chaque année, pour un montant total de 480.000 euros. De l'argent sale qui aurait été perçu durant trois ans.

La maison de Maes en Espagne a été visitée par les enquêteurs. L'ancien gardien de but est suspecté de blanchiment d'argent, corruption, participation à une organisation criminelle et usage de faux.