Mbaye Diagne
Plein écran
Mbaye Diagne © BELGA

Mbaye Diagne écarté du noyau brugeois par Philippe Clement

Mbaye Diagne ne sera pas dans la sélection du Club de Bruges dimanche (14h30) pour le match contre l’Antwerp, a confirmé Philippe Clement en conférence de presse. L’entraîneur brugeois a écarté son joueur du noyau en raison de son comportement contre le PSG. Il va également devoir s’acquitter d’une lourde amende.

“Après tant d’années au Club de Bruges, je sais ce que représente ce club et connais son ADN. Une sanction stricte va être appliquée. Diagne ne sera pas dans la sélection pour dimanche. Pour les prochaines semaines, je déciderai en fonction de son comportement”, a précisé Philippe Clement, entraîneur des Blauw en Zwart.

“Erreur stupide”

L’entraîneur des Gazelles a regretté l’importance prise par cet incident. “Je suis très fier de ce que nous avons fait pendant 94 minutes contre l’une des trois meilleures équipes européennes. Cela fait longtemps qu’une équipe belge n’avait pas performé à ce niveau. Il est regrettable de voir que la presse s’est concentrée sur cette minute de jeu lors de laquelle un joueur commet une erreur stupide qui a malheureusement eu des conséquences sur le résultat.”

Un quart d’heure avant le coup de sifflet final mercredi sur le terrain du Paris Saint-Germain, le remplaçant Mbaye Diagne a reçu un coup de pied de Thiago Silva et le ballon a été posé sur le point de penalty par l’arbitre. L’attaquant prêté par Galatasaray a exigé de tirer lui-même, alors que le capitaine Hans Vanaken est le tireur de penalty permanent du Club. Clement a également précisé que Vanaken devait tirer. Diagne, cependant, a tenu bon puis a tiré trop faiblement et le gardien parisien Navas a saisi le ballon. Les Brugeois n’ont pu revenir au marquoir. Jeudi, Diagne s’est excusé sur Instagram. “Je voulais juste aider l’équipe, mais j’ai fait une grosse erreur”, a reconnu le Sénégalais.

  1. Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Anderlecht fait sa (énième) révolution. Marc Coucke fait un pas de côté et laisse le poste de président du Sporting à Wouter Vandenhaute, l’ambitieux patron de Flanders Classics qui était arrivé il y a quelques mois dans le rôle de conseiller auprès du CEO Karel Van Eetvelt. Kompany et Vandenhaute vont investir de l’argent dans le club et devraient devenir actionnaires. Coucke restera l’actionnaire principal via sa société “holding” Alychlo. Dans son plan à long terme, intitulé “RSCA 2020 - 2025", Anderlecht veut “renouer avec son glorieux passé”. Comment la presse analyse-t-elle ce nouveau chamboulement au top du club?