Plein écran
© Photo News

Mené à la marque par Courtrai, Malines marque trois buts en neuf minutes

Le FC Malines a mis fin à une série de trois rencontres sans victoire en allant s'imposer à Courtrai vendredi en match d'ouverture de la 8e journée du championnat de Belgique de football (2-3). Dante Vanzeir (53e, 62e) et Rob Schoofs (57e, 1-2) ont permis aux Malinois de grimper à la troisième place avec 14 points comme le Club Bruges (2e) et Mouscron (4e) à une unité du Standard. Malgré les but de Jovan Stojanovic (38e) et Ilombe Mboyo sur penalty (81e), les Kerels (8 points) restent 11e.

Arrivé fin août à Courtrai, Fraser Hornby a été titularisé pour la première fois. Mais l'attaquant prêté par Everton n'a pas réussi son entrée. Après avoir perdu son duel avec Yannick Thoelen(7e), l'Ecossais n'est pas parvenu à se libérer grâce à un dribble sur une bonne passe de Hannes Van der Bruggen (11e). 

Avec Vanzeir en attaque à la place d'Igor De Camargo et le milieu Aster Vranckx, 16 ans, dont c'était la première apparition, Malines bloquait le jeu. Mais les visiteurs commettaient beaucoup de fautes et Geoffry Hairemans n'a pas profité d'un cadeau de Mihad Mujacic. Le milieu a décoché un tir bien trop faible pour inquiéter Sébastien Bruzzese (35e). Par contre, Stojanovic n'a pas laissé passer sa chance quand Mboyo lui a placé proprement le ballon sur la tête (38e, 1-0).

Plein écran
© BELGA

Courtrai pensait avoir réussi un gros coup juste après le repos mais un but de Gary Kagelmacher a été annulé suite à l'intervention du VAR pour un hors-jeu préalable de Stojanovic (48e). La chance était passée côté malinois: sur un centre de Nikola Storm, Vanzeir a égalisé d'un coup de pied digne d'un karateka (53e, 1-1) et Schoofs, invisible jusque-là, a signé un joli exploit personnel (57e, 1-2). Ce n'était pas fini: sur coup franc, Onur Kaya a placé d'une pichenette le ballon au-delà de la défense dans les pieds de Vanzeir, qui a contrôlé avant de tirer d'instinct (62e, 1-3).

Le match avait basculé en neuf minutes mais Malines n'avait pas encore la victoire en poche. Sur intervention du VAR, l'arbitre a accordé un penalty à Courtrai que Mboyo a transformé (81e, 2-3).

Plein écran
© BELGA
Plein écran
© BELGA
Plein écran
© BELGA
  1. Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Anderlecht fait sa (énième) révolution. Marc Coucke fait un pas de côté et laisse le poste de président du Sporting à Wouter Vandenhaute, l’ambitieux patron de Flanders Classics qui était arrivé il y a quelques mois dans le rôle de conseiller auprès du CEO Karel Van Eetvelt. Kompany et Vandenhaute vont investir de l’argent dans le club et devraient devenir actionnaires. Coucke restera l’actionnaire principal via sa société “holding” Alychlo. Dans son plan à long terme, intitulé “RSCA 2020 - 2025", Anderlecht veut “renouer avec son glorieux passé”. Comment la presse analyse-t-elle ce nouveau chamboulement au top du club?