Plein écran
Peter Croonen lors d’une conférence de presse, le 22 mai 2019. © Photo News

Peter Croonen nouveau président de la Pro League, les playoffs maintenus

Peter Croonen, élu à l’unanimité mercredi à Diegem lors l’Assemblée générale extraordinaire de la Pro League, est son nouveau président. Le président du Racing Genk, champion de Belgique, succède donc à celui du Sporting d’Anderlecht, Marc Coucke, à la tête de l’instance qui réunit les vingt-quatre clubs professionnels de D1A (Jupiler Pro League) et D1B (Proximus League), et défend ses intérêts. Aucune autre candidature ne s’opposait à celle de Croonen.

Le nouveau président, âgé de 49 ans, siégait au conseil d’administration de la Pro League depuis mars 2018. Il avait eu le bonheur de célébrer le titre national décroché par son club jeudi passé.

Le président d’Anderlecht avait relayé son prédécesseur Roger Vanden Stock en juin 2018, mais renonça à cette fonction moins d’un an plus tard, en avril 2019, jugeant qu’un tel cumul de présidences risquait d’être source de conflits d’intérêts, sans compter un important surplus de travail. Il entendait dès lors se concentrer exclusivement sur ses obligations dans son club.

Président du Racing Genk depuis 2017, Croonen a impressionné ses collègues par son éthique de travail.

Il serait ainsi une sorte de Coucke inversé, oeuvrant principalement en coulisses, mais évitant le plus souvent d’apparaître devant les objectifs des caméras et des appareils photos. 

Plein écran
© Photo News

La division des points par deux remise en question?

La prochaine assemblée générale de la Pro League, le vendredi 7 juin, pourrait mettre au vote quelques propositions d’aménagements du Playoff 2. Le principe de la division des points par deux en Playoff 1 pourrait par ailleurs être memis en question.

Les deux projets de réforme du championnat n’ont pas récueilli suffisamment de vois pour être validés. Ils retournent donc au moins provisoirement au frigo, et le système actuel restera par conséquent en vigueur.

Aucune des deux alternatives proposées n’a en effet obtenu la majorité des deux tiers des voix, 36 sur 45, requise pour présenter une compétition new look lors de la saison 2020-2021, c’est à dire pour l’entrée en vigueur du nouveau contrat-tv.

La proposition de Bart Verhaeghe (Club Bruges) consistait à revenir à une formule classique sans playoffs avec vingt clubs.

Celle d’Herman Wijnants (Westerlo) ramenait de seize à quatorze, le nombre d’équipes en D1A (Jupiler Pro League), et à porter de huit à dix, le nombre d’équipes en D1B (Proximus League), avec deux descendants et deux montants.

“Il n’y a pas de majorité favorable à une modification de la formule actuelle, qui conformement à nos statuts restera donc en l’état”, a déclaré le tout fraîchement élu Peter Croonen, lequel, dans le pas contraire, n’aurait pas maintenu sa candidature.

Pas de changements mais peut-être, voire très probablement, un lifting du playoff 2. Le principe de la division des points par deux en playoff 1 pourrait également se voir remis en question.

Rendez-vous à l’assemblée genérale du vendredi 7 juin, la dernière de la saison.

Il revient en attendant au management de la Pro League de réfléchir à ces aménagements, et à définir dans les détails le format qui sera soumis au vote à cette occasion.

Coucke toujours à la Pro League, D’Onofrio au Comité Exécutif de l’Union belge

Si le président du RSC Anderlecht Marc Coucke a démissionné en avril du poste de président de la Pro League, que l’Assemblée générale extrordinaire de mercredi à Diegem a unanimement confié au président du RC Genk Peter Croonen, les deux hommes sont quand même appelés à se revoir autour de la table du conseil d’administration. Parce que Coucke ne s’en va pas tout à fait, loin de là, vu qu’il reprend à son compte le mandat de Croonen, qui devait revenir à un représentant d’un club du G5.

Le manager de l’Antwerp Luciano D’Onofrio (Antwerp) a de son côté été désigné comme représentant de la Pro League au Comité Exécutif de l’Union belge, où il remplacera Paul Allaerts (Mouscron), lequel ne souhaitait pas prolonger son mandat.

Coucke redevient administrateur de la Pro League, mais cette fois en tant que dirigeant d’Anderlecht. Ce qui permet au Sporting d’être à nouveau représenté dans le CA à neuf têtes.

Les mandats de Joseph Allijns (Courtrai) et Mehdi Bayat (Sporting Charleroi) au Comité Exécutif sont par ailleurs prolongés de quatre ans.