Clinton Mata a pris place derrière les platines pour fêter le titre brugeois.
Plein écran
Clinton Mata a pris place derrière les platines pour fêter le titre brugeois. © Photo News

Plus de trois heures de fête virtuelle, le Club de Bruges a célébré son seizième sacre

Depuis vendredi, c’est officiel, le Club de Bruges est champion de Belgique pour la seizième fois de son histoire. Et, malgré le confinement, les Blauw en Zwart ne pouvaient pas laisser passer l’occasion de fêter l’événement avec leurs supporters. A distance. Sans doute pas la fête la plus savoureuse de l’histoire du Club, mais une soirée qui restera à coup sûr dans les annales et dans les mémoires. 

C’est en direct et grâce aux nouvelles technologies que les Brugeois ont pu partager ces moments de bonheur avec leurs supporters. L’arrivée du trophée de champion de Belgique, compilation des meilleurs moments de la saison, champagne, Clinton Mata derrière les platines et réactions enjouées des joueurs et du staff: original. 

“Nous voulons le doublé”

Mais l’histoire ne s’arrête peut-être pas là pour les Brugeois qui ont encore une mission à accomplir avant le coup d’envoi du prochain exercice: battre l’Antwerp et réaliser le doublé: “Nous serons encore plus heureux si nous y parvenons. Nous voulons absolument jouer cette finale, l’appétit est énorme. Le staff, les joueurs... tout le monde veut gagner la Coupe.” Les Anversois sont prévenus... 

Plein écran
© Photo News
  1. Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Vincent Kompany dit “non” à Guardiola et prend le pouvoir à Anderlecht: “Make RSCA great again”

    Anderlecht fait sa (énième) révolution. Marc Coucke fait un pas de côté et laisse le poste de président du Sporting à Wouter Vandenhaute, l’ambitieux patron de Flanders Classics qui était arrivé il y a quelques mois dans le rôle de conseiller auprès du CEO Karel Van Eetvelt. Kompany et Vandenhaute vont investir de l’argent dans le club et devraient devenir actionnaires. Coucke restera l’actionnaire principal via sa société “holding” Alychlo. Dans son plan à long terme, intitulé “RSCA 2020 - 2025", Anderlecht veut “renouer avec son glorieux passé”. Comment la presse analyse-t-elle ce nouveau chamboulement au top du club?
  2. Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    L'Antwerp a affirmé mercredi soir, par voie de communiqué, avoir déposé plainte auprès de l'Autorité belge de concurrence et de l'UEFA, pointant "l'existence de conflits d'intérêts structurels dans le football belge", faisant notamment état du rôle de Mehdi Bayat, président de l'Union belge et administrateur délégué du Sporting de Charleroi. Une double casquette qui ne plaît pas à Luciano D’Onofrio, directeur sportif de l’Antwerp. Ce dernier avait déjà allumé Bayat dans la presse belge récemment.