Plein écran
Pocognoli arrive à l’Union © Union

Pocognoli retrouve de l’embauche en D1B: direction l’Union

À peine une semaine après l’annonce de la rupture de son contrat avec le Standard, Sébastien Pocognoli a déjà retrouvé un nouvel employeur. Le latéral gauche a décidé de descrendre d’un échelon pour rejoindre l’Union Saint-Gilloise en D1B.  Il s’est engagé pour 1,5 an avec une année en option. 

Formé au Standard et ancien international (13 capes, 30 sélections), Pocognoli va aborder un nouveau chapitre de sa carrière à 32 ans. “Sébastien est un joueur du haut niveau, avec un énorme talent et beaucoup d’expérience. Il pourra nous apporter toute cette expérience, sur, et en dehors du terrain”, s’est réjoui le directeur sportif de la RUSG Chris O’Loughlin.

Outre le Standard, où il a joué à deux reprises (2010-2013 puis 2017-2019), Pocognoli a également porté les couleurs du club allemand de Hanovre (2013-2014) avant de regagner l’Angleterre et West Bromwich Albion (2014-2016) puis Brighton (2016-2017). ‘Poco’ a aussi évolué à Genk (2004-2007) puis aux Pays-Bas sous le maillot d’AZ Alkmaar (2007-2010).

L’Union pointe à la 3e place de la seconde tranche du championnat, à deux longueurs du Beerschot. 

  1. Charleroi conserve son brevet d’invincibilité, mais perd de précieuses plumes

    Charleroi conserve son brevet d’invincibilité, mais perd de précieuses plumes

    L’année 2020 aurait pu mieux débuter pour le Sporting de Charleroi. Les Zèbres prolongent leur série (12 rencontres sans défaite en championnat), mais perdent deux unités contre des Pandas coriaces, samedi soir, au Kehrweg. Conséquences: Charleroi risque de céder son fauteuil de dauphin de Bruges, mais manque surtout une occasion d’engranger des unités avant un calendrier particulièrement chargé: Bruges, la Gantoise, le Standard et l’Antwerp seront, notamment, au menu du Sporting avant la fin de la phase classique.