Plein écran
© Photo News
2
FIN
1
  • Stefan Milosevic 66'
  • Din Sula 88'
  • Maxime Lestienne 35'

Réduit à dix, le Standard craque en fin de match à Waasland

Contraint de jouer à dix durant plus d’une heure suite à une faute de main stupide de Goreux, le Standard a réussi à ouvrir la marque avant de plier après le repos et de rompre en fin de match. Nouvelle désillusion pour les Rouches qui galèrent en ce mois de décembre. 

Le match

    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile

Réginal Goreux risque de mal dormir. Titularisé pour la deuxième fois de la saison et repositionné dans l’entrejeu, le capitaine a abandonné ses coéquipiers peu avant la demi-heure après une faute de main aussi stupide qu’inutile (voir plus bas). Une exclusion qui ne s’est pas fait sentir directement, mais qui a pesé très lourd en seconde période. Moins frais sur le plan physique, les Liégeois ont fini par craquer dans les dernières minutes. 

“Avec un joueur en moins, on ne pouvait plus exercer le même pressing”, avance Michel Preud’homme pour expliquer le recul de son équipe après le repos. Plutôt serein jusque-là, le Standard a laissé filer le match après le but égalisateur, sorti un peu de nulle part et tombé sur la première (semi-)occasion waaslandienne. À partir de ce moment précis, on a compris que si le match devait basculer, ce ne serait pas en faveur des Rouches. Cela s’est finalement confirmé à la 88e minute. Un scénario cruel pour le Standard.

Plein écran
© Photo News

Le fait marquant

L’exclusion de Goreux

À onze contre onze, pas sûr que le Standard aurait perdu trois points à Waasland. Sans vouloir le pointer comme unique responsable, Réginal Goreux endosse une importante responsabilité dans ce revers. À son âge et avec son expérience, ce mauvais geste de la main pour tenter de marquer est incompréhensible. Un mauvais réflexe? Sans doute. Mais tout de même... 

Dans le onze de base pour la deuxième fois cette saison, il a loupé l’occasion de marquer des points auprès de son entraîneur. Dommage ce nouveau rôle dans l’entrejeu paraissait lui convenir en regard de la première demi-heure. 

Plein écran
© BELGA

La statistique

5

À Waasland-Beveren, le Standard a aligné un cinquième match d'affilée sans victoire, toutes compétitions confondues. Un nouveau couac qui survient après trois partages (contre Mouscron, Arsenal et Anderlecht) et une défaite contre l’Antwerp. En l’espace d’une semaine, les Rouches ont également quitté l’Europe et la Coupe de Belgique. Une spirale négative qui s’explique notamment par les nombreuses absences avec lesquelles Michel Preud’homme doit composer actuellement. 

Citation

Waasland a marqué deux fois et a gagné. Est-ce mérité ou pas? C’est du blabla pour remplir les conférences de presse.”

Michel Preud’homme