Plein écran
© BELGA

Revivez la présentation de Vincent Kompany à Anderlecht

LIVEVincent Kompany a été officiellement présenté à la presse en tant que manager-joueur d’Anderlecht ce mardi. Serein et détendu, il assure être “extrêmement fier” d’être de retour même s’il a choisi “l’option la plus difficile” qui s’offrait à lui. 7sur7 était en direct de Neerpede pour vous faire vivre l’événement. 

Après la pluie, vient le beau temps pour Anderlecht? La saison dernière était un véritable fiasco, mais les supporters mauves ont retrouvé de l’espoir avec l’arrivée de Vincent Kompany comme joueur-manager. Pour sa présentation à la presse, le Sporting a mis les petits plats dans les grands à Neerpede: une grande tente a été installée sur un terrain synthétique de l’Académie pour accueillir la bonne centaine de journalistes présents.

Le sourire et des petites blagues

Histoire de rappeler qu’il n’y a pas que Vincent Kompany à Anderlecht maintenant, Marc Coucke a introduit la présentation en évoquant la place laissée aux jeunes dans le projet. Belfius est le nouveau partenaire de la “RSCA Belfius Academy”. Quant au budget de l’académie, il va augmenter de plus de 20%”, a annoncé Marc Coucke. Une fois le nouveau nom devant le centre d’entraînement inauguré, le président d’Anderlecht a accueilli son nouvel homme fort, Vincent Kompany, après quelques minutes de battement. “Les vedettes se font attendre”, a souri le boss du Sporting.

Sous une chaleur étouffante, le défenseur est finalement arrivé très détendu, en polo et short. “Il fait tellement chaud qu’on va faire une conférence bien longue”, a-t-il déclaré d’entrée en plaisantant. Se disant “prêt” et “extrêmement fier” de relever ce gros challenge, il a d’abord répété son attachement à son “club de cœur”, avant de présenter sa vision des choses.

(Suite de l’article sous la vidéo) 

“Tout, tout, tout”, doit partir du terrain, a-t-il insisté. Arriver à ce que l’équipe joue “d’une manière qui représente les supporters, le club,...”, c’est “mon rôle à moi” désormais. Avant d’affirmer qu’il a choisi “l’option la plus difficile” qui s’offrait à lui.

Quant à sa double-casquette, il a dit se sentir “à fond joueur” et “à fond manager”. “C’est juste une ré-allocation de mon temps”, a-t-il balayé, soulignant son habitude, depuis tout petit, d’être occupé du matin au soir. “J’ai toujours un peu été joueur-manager, mais je ‘manageais’ d’autres choses. Il ne faut pas s’inquiéter pour moi. Mais maintenant, tout mon temps est dirigé vers le futur d’Anderlecht. J’ai tout à prouver”, a-t-il rassuré concernant la lourdeur de la tâche.

Citation

Je ne peux pas répondre que nous ne voulons pas être champions

Vincent Kompany

Dans ses paroles, son admiration pour Pep Guardiola, et l’inspiration qu’il a puisée auprès de celui qui était son coach à Manchester City ces dernières années, transparaît à chaque minute. “Le premier jour où Pep est entré au centre d’entrainement, a commencé à parler du foot, de sa vision (...), je me suis dit ‘je sais de quoi il parle’. Je ne suis pas un Pep, chaque chose en son temps. Mais je suis un bon étudiant”, a-t-il martelé alors que plusieurs journalistes anglais étaient présents dans la salle pour retranscrire ses propos sur son ancien entraîneur.

Très serein, alliant le Français, le Néerlandais et l’Anglais en répondant aux questions, Kompany a ensuite évoqué les objectifs du club. Et pour lui, la question ne se pose même pas. “Je ne peux pas répondre que nous ne voulons pas être champions. Il y a cinq équipes à rattraper en douze mois (Anderlecht a fini sixième la saison dernière, ndlr), mais impossible de dire qu’on est ici pour finir à la deuxième position”, a-t-il annoncé. La tâche est ardue, mais le ton est donné. 

Retrouvez les meilleurs moments de la présentation de Vincent Kompany grâce à notre direct commenté ci-dessous: