Plein écran
© BELGA
2
FIN
0
  • Geoffry Hairemans 48'
  • Aster Vranckx 72'

Soirée de gala à Malines, Anderlecht dit presque adieu aux playoffs 1

Anderlecht a certainement grillé la cartouche de trop dans la course aux playoffs 1. Réduits à dix après l’expulsion de Doku en fin de première période, les Mauves ont craqué dans le second acte face à une équipe de Malines très entreprenante (2-0). Le Kavé compte trois points d’avance sur son adversaire du soir et peut même encore rêver du top 6.  

La note du match

    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    2/5

On savait la mission top 6 mal embarquée pour Anderlecht, elle est désormais pratiquement hors de portée. Face à Malines, les Mauves pouvaient faire coup double: écarter un concurrent direct, le Kavé, qui comptait le même nombre de points qu’eux au coup d’envoi, et mettre la pression sur Genk avant sa réception du Standard dimanche.

Le visage affiché par l’équipe de Vercauteren en première période est d’ailleurs en adéquation avec l’importance de la rencontre. Les Mauves prennent, pendant 45 minutes, le taureau par les cornes. Dominateurs et dangereux, les coéquipiers de Vincent Kompany semblent plutôt maîtriser leur affaire. Et puis il y a cette 45e minute de jeu qui change tout: Doku est renvoyé aux vestiaires pour une seconde carte jaune.

Anderlecht ne se remettra jamais de cette expulsion. En supériorité numérique, Malines prend le dessus en seconde période en affichant un état d’esprit beaucoup plus conquérant. Le bijou de Geoffry Hairemans et le premier but en pro d’Aster Vranckx sont venus récompenser les belles intentions des Sang et Or. Après avoir essuyé quatre défaites consécutives, le Kavé obtient sa première victoire de 2020. Un succès qui lui permet de croire encore aux playoffs 1, en revenant à une longueur de Genk, et de mettre Anderlecht à trois points.

Plein écran
© BELGA

L’homme du match: Aster Vranckx

Autant de culot que de potentiel. Loin d’être tétanisé par la réception d’Anderlecht, Aster Vranckx a, du haut de ses 17 ans, crevé l’écran lors de cette rencontre. Rayonnant dans l’entrejeu, le médian a montré qu’il avait un volume de jeu déjà remarquable. Offensivement, il a constamment apporté le danger au cœur de la défense mauve.

Il a finalement été récompensé de sa grosse prestation à la 72e minute, en marquant son premier but en professionnel. Sur corner, il s’empare du ballon de la cuisse avant de fusiller Van Crombrugge de près, juste devant Kompany. 

Entre Vranckx et le latéral droit Issa Kaboré, également très bon ce samedi soir, la relève de Malines a de beaux jours devant elle.

Aster Vranckx
Plein écran
Aster Vranckx © Photo News

Le moment marquant: l’expulsion de Doku

“Doku a fait une erreur qui va l’empêcher de dormir pendant plusieurs nuits”. Après la rencontre, Vincent Kompany a résumé ce que doit être l’état d’esprit de son coéquipier à l’heure actuelle. Le jeune ailier a effectivement pénalisé les siens en se faisant exclure à quelques secondes de la mi-temps.

En effectuant un repli défensif sur son côté, son tacle loin d’être maîtrisé a attrapé la cheville de Kabore. La deuxième carte jaune ne souffre d’aucune contestation et le Mauve est sorti très peiné du terrain. Avant cette expulsion, Anderlecht maîtrisait plutôt son sujet. Mais cette infériorité numérique a tout changé. En deuxième période, le Kavé en a profité pour étouffer son adversaire et assurer un succès qu’il n’aurait peut-être pas obtenu à onze contre onze.

Vincent Kompany réconforte Jeremy Doku
Plein écran
Vincent Kompany réconforte Jeremy Doku © BELGA

La déclaration

Citation

Je n’ai jamais abandonné dans ma vie, mais ce n’est pas une surprise ce qu’il s’est passé aujourd’hui.

Vincent Kompany

La question: Anderlecht a-t-il dit adieu aux playoffs 1? Les supporters d’Anderlecht qui croient encore aux playoffs 1 seront supporters du Standard face à Genk dimanche. Les champions de Belgique comptent quatre points d’avance sur le Sporting avec un match en moins. En cas de victoire face aux Rouches, les Limbourgeois mettraient les Mauves à sept longueurs, à quatre journées de la fin. Le top 6 serait alors pratiquement inatteignable.

La seule raison d’être optimiste pour Anderlecht, c’est le calendrier abordable qui l’attend. La formation de Vercauteren va recevoir Zulte et se déplacer à Eupen, Waasland-Beveren et Saint-Trond. Mais cette saison, les Bruxellois ont montré qu’il n’y avait pas de match facile. Cela ne sera pas simple non plus pour Genk, qui affrontera Courtrai, le Club de Bruges, Ostende et Malines. 

Dans cette course aux playoffs 1, il ne faut pas oublier les Sang et Or. Septième avec trois points d’avance sur Anderlecht et un de retard sur Genk, le Kavé peut encore espérer être l’invité surprise. Zulte, à égalité avec Anderlecht en comptant un match en moins, n’a aussi peut-être pas dit son dernier mot. 

Plein écran
© BELGA

Les autres matchs de la soirée

 Plus tôt dans la soirée, le Cercle de Bruges, lanterne rouge, a fait la bonne affaire en s’imposant 0-1 à Saint-Trond et Courtrai est allé gagner 0-3 à Ostende. 

Un but de Hoggas à la 63e a offert les trois points au Cercle, qui reste dernier avec 17 points, à 3 unités de Waasland-Beveren, battu 2-1 au Club de Bruges en début de soirée. Courtrai, dont les buts ont été marqués par Moffi (59), van der Bruggen (90+1) et Gueye (90+4), pointe de son côté au 10e rang avec 32 points. Ostende est 14e avec 21 points, 4 de plus que la lanterne rouge.

Dejan Joveljic
Plein écran
Dejan Joveljic © Photo News
Michel Vlap
Plein écran
Michel Vlap © BELGA