Statu quo entre Eupen et Waasland en bas de classement

Toujours pas de victoire pour les Pandas. Menés à la pause, chez eux, par Zulte Waregem, les Eupenois ont su revenir au score, mais pas passer devant (1-1). Mais Eupen évite tout de même la lanterne rouge, à la faveur du partage de Waasland-Beveren, qui a mené jusqu’à la... 95e minute sur le synthétique du STVV (1-1). 

 L’AS Eupen, à onze contre dix pendant plus d’une période, n’a pas pu faire mieux qu’un match nul samedi soir à domicile face à Zulte-Waregem (1-1) lors de la septième journée de Jupiler Pro League. Dans le même temps, Waasland-Beveren avec son nouvel entraîneur Arnauld Mercier, qui a remplacé Adnan Custovic, a été rejoint dans les derniers instants sur la pelouse de Saint-Trond (1-1). Les Germanophones (3 points), quinzièmes, comptent toujours une unité d’avance sur les Waeslandiens, lanterne rouge, au classement. Zulte-Waregem (11 points) grimpe à la sixième place tandis que Saint-Trond est douzième avec huit unités.

La première période a été marquée par l’exclusion du défenseur de Zulte-Waregem Pletinckx à la 42e. L’arbitre de la rencontre Alexandre Boucaut avait tout d’abord désigné le point de penalty pour un tacle illicite dans la surface de réparation. Le referee s’est ensuite ravisé grâce à l’aide de l’assistance vidéo, sifflant un coup franc et brandissant un carton rouge à Pletinckx qui avait arrêté une action claire de but en tant que dernière homme mais en dehors du rectangle.

L’infériorité numérique n’a pas empêché Zulte-Waregem d’ouvrir le score juste avant le repos grâce à une tête de Larin (45e+4) à la conclusion d’un coup de coin.

En seconde période, l’AS Eupen a également eu recours à une phase arrêtée pour égaliser, Bautista s’élevant plus haut que tout le monde sur coup franc (64).

Waasland-Beveren, de son côté, pensait avoir fait le plus dur lorsque Dierckx a ouvert le score peu de temps après l’heure de jeu (62) face à Saint-Trond. C’était sans compter sur le jusqu’au-boutisme des Canaris qui ont réussi à égaliser dans les toutes dernières secondes de la rencontre grâce à Teixeira (90+5).

Plein écran
© BELGA
  1. Lokeren nie toutes les rumeurs: “La faillite n'est pas à l'ordre du jour”

    Lokeren nie toutes les rumeurs: “La faillite n'est pas à l'ordre du jour”

    Le Sporting Lokeren a tenté d'éteindre toutes les rumeurs dans un communiqué de presse vendredi matin. Le club lanterne rouge de la division 1B de football a nié qu'elle allait déposer son bilan et a annoncé qu'elle "donnerait toutes les chances aux pistes existantes qui peuvent sauvegarder l'avenir de Lokeren". Depuis plusieurs semaines, la situation financière de Lokeren est délicate. Fin janvier, une prise de contrôle par le groupe chinois Ke Hua Sports semblait être en bonne voie, mais pour l'instant, aucun accord n'a été trouvé.
  2. Des regrets, mais aussi de l’espoir pour le Club de Bruges

    Des regrets, mais aussi de l’espoir pour le Club de Bruges

    Nouvelle prestation honorable du Club de Bruges en Coupe d’Europe. Après le Real Madrid et le PSG, c’est Manchester United qui a fait connaissance avec les Blauw en Zwart ce jeudi. Très bien rentré dans sa rencontre, le leader du championnat de Belgique clôture pourtant ce seizième de finale aller avec une pointe d’amertume, car le Club a mené et eu les clés de la rencontre en mains, avant l’égalisation anglaise. Mais la qualification reste abordable pour Bruges. Il faudra réaliser l’exploit à Old Trafford dans une semaine et, sur ce qu’ils ont montré dans cette manche aller, les Brugeois en sont tout à fait capables...