Plein écran
© photo_news

Stéphane Pauwels: “Kompany s’est pris pour le fils spirituel de Guardiola”

De retour à l’antenne sur deux chaînes françaises, Stéphane Pauwels s’est exprimé sur l’actualité footballistique. L’ex-animateur de RTL donne son avis sur l’arrivée de Franky Vercauteren à Anderlecht et les critiques à l’égard d’Eden Hazard. Sans langue de bois, comme d’habitude. Entretien.

L’info des derniers jours, c’est le retour de Franky Vercauteren à Anderlecht comme T1 pour épauler Vincent Kompany. Est-ce que c’est un bon choix?

Dans la situation actuelle, en pleine crise, Vercauteren est un excellent choix. C’est un leader et un bon entraîneur, il a l’ADN d’Anderlecht, il sait où il va. Kompany va devoir mettre de l’eau dans son vin. Simon Davies, c’était une erreur de casting. C’était du copinage. Il ne fallait pas mettre un inconnu à ce poste, il fallait quelqu’un avec de la personnalité et du charisme.

Du coup, Simon Davies est rétrogradé et retrouve une place d’assistant… Etrange, non?

Oui. Sans vouloir être dénigrant, on aurait dû l’envoyer chez les U21 au lieu de le remettre sur le banc. Là, il passe pour un loser. L’époque du T2 qui pose les plots, c’est terminé. Zetterberg devrait devenir le vrai T2 de Vercauteren. Il a l’ADN du club et c’est quelqu’un avec de l’humilité. Il a une énorme carrière et serait l’homme idéal pour épauler Vercauteren. En plus, il ne va pas scier la branche sur laquelle Vercauteren est assis. Il va se fondre dans le collectif.

Citation

Simon Davies, c’est une erreur de casting. Il fallait mettre quelqu’un avec de la personnalité à ce poste

Stéphane Pauwels

Les playoffs 1, c’est encore jouable pour les Mauves (ndlr. l’interview a été réalisée vendredi matin, soit avant la victoire du RSCA à Charleroi)?

Il n’est pas trop tard malgré tout. Je pense qu’avec l’arrivée de Vercauteren, l’accession aux playoffs 1 est possible. Vercauteren va faire jouer les bons joueurs à la bonne place. Il n’est pas là pour faire du copinage. En football, tout peut aller très vite. Si une nouvelle dynamique s’installe, qu’il y a deux ou trois victoires d’affilée, les joueurs vont reprendre confiance et élever leur niveau de jeu. Ca peut aller vite. Je les vois bien accrocher le top 6.

N’aurait-il pas fallu tout de suite engager un profil comme celui de Vercauteren pour épauler Kompany?

Vincent Kompany a une vision du foot intéressante mais il aurait dû prendre un bon prof à côté de lui. J’aurais pris un sage, genre Broos ou Enzo Scifo, un mec qui a l’ADN d’Anderlecht et qui a de l’expérience. Vercauteren fait partie de ces profils. J’ai énormément de respect pour la carrière de Kompany, 33 ans, mais débarquer à Anderlecht en se prenant pour le fils spirituel de Pep Guardiola, il faut rester sérieux…

Cette fonction de joueur-manager était-elle vouée à l’échec?

L’organigramme n’était pas clair du tout entre Arnesen, Vercauteren, Kompany, Zetterberg. Maintenant, il y a un patron sur le banc et rien ne l’empêche de travailler mais dans la main avec Kompany. Je suis toujours très surpris de la façon dont Vincent Kompany a été conseillé. Il aurait dû faire des cours de management sportif comme Zidane a fait. A part les croque-monsieur à la buvette, il faisait tout à Anderlecht. Il aurait dû y aller progressivement, il a peut-être voulu brûler les étapes.

Citation

A part les cro­que-monsieur à la buvette, Vincent Kompant faisait tout à Anderlecht

Stéphane Pauwels
Plein écran
e © g

Kompany a-t-il sous-estimé le championnat belge?

Oui, clairement. Il aurait dû travailler davantage dans la continuité de ce qui avait été fait et ne pas tomber dans le copinage (Nasri, Simon Davies). Vincent a fait une crise d’ego alors qu’il ne savait pas où il mettait les pieds. Ce n’est pas parce qu’on a été un grand joueur à City, un club structuré et stable, qu’on débarque à Anderlecht en voulant reproduire la même chose. Il n’a pas vraiment fait d’état de lieux de la situation. Il a cru que ce serait plus facile. C’est une erreur de sous-estimer le championnat belge. Il faut être affuté physiquement. Beaucoup d’équipes ont progressé, comme l’Antwerp.

Est-ce que vous comprenez que des joueurs comme Didillon, Trebel ou Kums ont été enterrés alors qu’ils étaient loin d’être les plus mauvais l’année dernière?

Didillon, c’est une erreur parce que c’est un bon gardien. Je ne vois pas l’intérêt de recruter un autre gardien. Quant à Kums, Franky Vercauteren aurait été ravi de l’avoir. Le cas Trebel est plus compliqué. Il a Mogi Bayat comme agent et le revendique haut et fort dans les journaux. Et comme Anderlecht a décrété la fin de l’ère Van Holsbeeck-Bayat, c’est compliqué. Je ne critique pas Trebel en tant que joueur mais Anderlecht aurait dû s’en séparer dès l’arrivée de Kompany. Pourquoi ne pas l’avoir prêté à Nantes, qui le voulait? Tout cela fait mauvais genre. Il ne fallait pas laisser pourrir cette situation car maintenant, on parle beaucoup de l’extra-sportif.

De l’avis de tous les observateurs ou presque, le Club de Bruges est devenue LA référence du football belge. Partagez-vous cette analyse?

Cela fait plusieurs années que Bruges est doté d’une vraie structure, d’un vrai organigramme. Le président Bart Verhaeghe est intelligent, il s’est retiré de ses fonctions à la Pro League pour éviter les conflits d’intérêt. Vincent Mannaert est un manager compétent qui connaît bien le foot, il l’a prouvé à Zulte. Avec Philippe Clement, il possède d’un entraineur au top. C’était intelligent de le laisser partir à Waasland pour qu’il fasse ses armes. Aujourd’hui, les excellents résultats sont une juste récompense. En plus, il y a du recrutement intelligent, sans dépenser de manière outrancière. Le Club de Bruges est sans conteste le plus grand club belge actuellement, que ce soit sur le terrain ou en dehors.

Citation

Le Club de Bruges est le plus grand club belge actuelle­ment, sur le terrain mais aussi en dehors

Stéphane Pauwels

Avec Mignolet, les Blauw en Zwart disposent sans doute du meilleur noyau en Belgique, non?

Le Club de Bruges a perdu trois ou quarts cadres mais s’est quand même renforcé, avec l’arrivée de Mignolet notamment. Deli est une superbe trouvaille et Diagne va aussi claquer des buts. Ils ont vraiment un banc pléthorique et sont largement au-dessus des autres équipes.

Certains estiment que Vanaken ne jouit pas de beaucoup crédit en équipe nationale. Lors des derniers matchs qualifications pour l’Euro contre Saint-Marin et l’Ecosse, il n’a pas reçu la moindre minute de temps de jeu. Quel votre avis là-dessus?

Depuis trois ans, il survole le championnat dans la meilleure équipe du championnat. Il a prouvé en Ligue des champions qu’il avait le niveau. Dans le contexte du moment, Vanaken aurait pu jouer, surtout que Benito Raman est monté aussi. Je trouve en effet qu’il y a un manque de considération pour Vanaken. Peut-être aussi parce qu’il ne fait pas de vagues et qu’il a moins la cote dans la presse francophone…

Plein écran

Et le Standard, malgré sa déconvenue à Arsenal en EL, réalise un début de saison plus qu’intéressant. Jusqu’où peuvent aller les Rouches?

Le Standard est sur la bonne voie. Michel Preud’homme essaie de mettre de la stabilité en place. Les dirigeants liégeois veulent créer une structure solide. L’arrivée de Mbaye Leye comme T2 est un choix judicieux. C’est un T1 en devenir. Un jour, il deviendra le sélectionneur du Sénégal. Le recrutement a été intelligent. Alexandre Grosjean est en train de faire ses armes aussi. Une stabilité de club se met en place sous la présidence de Bruno Venanzi. Pour gagner des titres, c’est indispensable. Qualitativement, le Standard a une équipe du même calibre qu’Anderlecht.

Depuis son arrivée à Bernabeu, Eden Hazard n’est pas épargné par les critiques. Les attentes des supporters et de la presse espagnole sont énormes car il est considéré quelque part comme le remplaçant de CR7, même s’ils n’évoluent pas au même poste…

Ce qui me dérange c’est que certains médias qui lui cirent les pompes depuis deux ans sont en train de le flinguer. Je trouve qu’on pourrait faire preuve d’un peu plus de patience et d’indulgence avec Eden. Nous ne sommes qu’au mois d’octobre. Il revient de blessure avec quelques kilos excédentaires, oui. Vous savez, ce transfert a été lourd mentalement, ses vacances ont été perturbées. Du coup, ce n’est illogique qu’il se soit un peu relâché. Profiter des siens, ça fait aussi partie de l’équilibre d’un joueur professionnel. Il est arrivé hors forme mais Zidane n’a pas d’autre choix que de le faire jouer à 50%. Il n’y a pas d’autre moyen pour qu’il revienne à son meilleur niveau. Il faut jouer des matchs. N’oubliez pas qu’il a encore joué la finale de l’Europa League. La saison a été longue pour lui. Donc voilà, je trouve qu’il a des circonstances atténuantes. Si fin décembre il est toujours au même niveau, je ne serai pas aussi indulgent. On critique un peu trop facilement ceux qu’on a adulés. Et puis, CR7 n’est plus là et le Real est une équipe un peu vieillissante aussi.