Plein écran
© BELGA

Stijn Vreven, nouvel entraîneur de Lokeren: “Il n'est pas possible de voir ce club dans le bas du classement”

Stijn Vreven, nouvel entraîneur de Lokeren, compte sur sa "passion" pour amener au plus vite les Waeslandiens dans la colonne de gauche du classement de la Proximus League, la division 1B, soit remplir l'objectif fixé par ses nouveaux employeurs. Engagé mardi, le Limbourgeois de 46 ans a été présenté à la presse mercredi et prendra le groupe en main jeudi.

Stijn Vreven, remercié par le Beerschot début octobre, succède à Glen De Boeck renvoyé dimanche et le premier match de Lokeren sera précisément un déplacement au Beerschot samedi. "Je suis ici avec des sentiments mitigés. Si je suis là, c'est parce que mon prédécesseur a été remercié et je connais ce sentiment. Je vais reprendre ce qui a fonctionné avec Glen De Boeck et y ajouter ma patte et ma vision. Je connais très bien la série, c'est un avantage. Peut-être même se connaît-on trop bien, car on joue souvent l'un contre l'autre. J'ai parlé avec les joueurs aujourd'hui (mercredi)", a confié Stijn Vreven.

Avec un bilan de 13 points en 15 rencontres, Lokeren, encore en Jupiler League la saison dernière, occupe la 7e et avant-dernière place de la D1B, deux points devant Roulers. "Heureusement, tout peut aller très vite en football. Et je parle ici du meilleur. J'ai avec moi la passion, le professionnalisme, l'approche mentale et je veux être meilleur chaque jour qui passe. Et puis il y a l'aspect tactique et technique", a confié cet ancien Diable Rouge (2 sélections) qui a officié à Dessel Sport (2012-2013), Lommel United (2013-2015), Waasland-Beveren (2015-2016) et au NAC Breda aux Pays-Bas (2017-2018).

A Lokeren, Vreven sera assisté par Werner Maertens (coach de la performance), Bart Struyf, Danny Veyt, Pieter-Jan Sabbe et Olivier Croes pour aborder les 13 dernières rencontres de la division. "Il n'est pas possible de voir Lokeren dans le bas du classement. Je crois dans le potentiel des joueurs. Samedi, ce ne sera pas le Beerschot contre Vreven, mais le Beerschot contre Lokeren. Je n'ai aucune rancune. Mais je sais que ce sont des histoires qui plaisent à la presse. J'ai eu une offre de Lommel, mais j'ai opté pour Lokeren parce que c'est un club avec des traditions".

Une tradition que veut voir perdurer aussi le président de Lokeren, Louis de Vries. "Stijn Vreven est là jusqu'à la fin de la saison. Nous avons discuté longuement et sa vision du football nous a convaincu. Je le connais depuis longtemps, comme joueur. Je ne doute pas du tout de ses capacités d'entraîneur".

Dans l'immédiat, Lokeren devra composer sans son défenseur Jakov Filipovic, blessé à la hanche et indisponible entre quatre et six mois.