Un arbitre provoque un scandale: il avertit ceux qui "parlent français"

VideoLe match U15 (moins de 15 ans) entre Dilbeek et Rhode-Saint-Genèse a tourné à l'incident communautaire ce dimanche. "Un arbitre de ce genre n'a pas sa place sur un terrain", s'est insurgé Éric Bott, député bruxellois et Échevin des sports à Woluwe-Saint-Lambert.

Citation

On voyait bien qu'il cherchait, qu'il provoquait. Il y avait vraiment un sentiment de frustrati­on dans son chef. Il cherchait vraiment les enfants

Le père d'un joueur
Plein écran
Éric Bott, député bruxellois et Échevin des sports à Woluwe-Saint-Lambert, a bondi de sa chaise en apprenant cette nouvelle. © DR
Citation

Le football est et doit rester un jeu, dans les règles du fair-play et du respect. Un arbitre de ce genre n'a pas sa place sur un terrain

Eric Bott, député bruxellois et Echevin des sports à Woluwe-Saint-Lambert

"Dès le début du match, l'arbitre a demandé à tous les enfants de parler en néerlandais", assure Christophe Guerriat, papa d'un joueur, au micro de RTL.

4 cartons en 12 minutes
En début de la seconde période, l'ambiance de la rencontre est devenue plus tendue. En douze minutes jeu seulement, l'arbitre distribuait quatre cartons jaunes aux jeunes joueurs de Rhode-Saint-Genèse.

"Parce qu'ils parlaient français", poursuit ce papa. "Et on voyait bien qu'il cherchait, qu'il provoquait. Il y avait vraiment un sentiment de frustration dans son chef. Il cherchait vraiment les enfants. Nous-mêmes, sur le côté, on disait aux joueurs de se taire, de se calmer, parce que sinon il allait encore en sortir."

Va-t-il perdre sa licence d'arbitre?
La direction du club de Rhode-Saint-Genèse envisage de déposer une plainte à l'Union Belge. L'arbitre pourrait perdre sa licence.

"C'est la première fois que ça arrive. J'étais vraiment étonnée", a avoué Michelle Wauters, secrétaire du KFC Rhodienne De Hoek.

En apprenant la nouvelle, Éric Bott, député bruxellois et Échevin des sports à Woluwe-Saint-Lambert, a bondi de sa chaise.

"Scandaleux"
"Je trouve scandaleux de sanctionner des jeunes de la sorte mais cela ne fait que mettre en exergue certaines défaillances que l'on soupçonne depuis longtemps. Un arbitre flamand a sorti des cartons à de jeunes francophones, c'est aussi simple que cela", s'est plaint Éric Bott.

"Le football doit rester un jeu"
"Et cela me conforte dans l'idée que la scission du football régional devient inévitable. Je rappelle que plus de 60% de la population de la périphérie bruxelloise est francophone et les arbitres qui viennent de plus loin se heurtent à cette réalité linguistique. Je crois qu'il est temps que les clubs de la périphérie francophone soient intégralement liés à ceux de Bruxelles et du Brabant wallon. Quant au comité provincial du Brabant, que Marc Roosens gère avec professionnalisme depuis plusieurs années, j'ose croire qu'il prendra des sanctions. Le football est et doit rester un jeu, dans les règles du fair-play et du respect. Un arbitre de ce genre n'a pas sa place sur un terrain."