Plein écran
Vincent Kompany. © GMAX AGENCY

Un documentaire sur le come-back de Kompany à Anderlecht est en préparation

Un documentaire devrait sortir dans quelques semaines sur le come-back de Vincent Kompany à Anderlecht. Peu d'informations ont fuité sur ce projet qui est révélé ce mardi par Het Laatste Nieuws.

L’arrivée du Diable Rouge de 33 ans au Sporting a fait énormément de bruit en juin dernier. Et depuis que Vincent Kompany a rejoint Anderlecht en tant que manager-joueur, une équipe de tournage suit chacun de ses mouvements. Les caméramans filment dans le vestiaire où Kompany vomit, mais aussi dans le bus, sur le terrain d’entraînement et dans la salle de rééducation. Selon HLN, il y a beaucoup de choses à montrer. Cela en dit long sur son statut au sein du club.

C’est la société “Bonka Circus” qui s’occupe du projet. Une maison de production qui n’a pas été choisie au hasard puisqu’elle est sous la coordination de Klaus Gaublomme, fondateur de la société de production avec... Vincent Kompany. L’équipe de tournage a donc capté l’arrivée de rock-star du Belge mais également son jubilé à Manchester City et capte les grands moments de la saison anderlechtoise. Klaus Gaublomme a été aperçu plusieurs fois à Anderlecht, même en survêtement de club, souvent avec le défenseur. Avant la Coupe du monde, “Bonka Circus” avait déjà produit la série “Les Diables au cœur”. 

Le documentaire est à la mode dans le sport

Ce qui distingue ce projet, par exemple, du Club de Bruges qui, la saison dernière, a également réalisé des images exclusives dans les coulisses des playoffs, c’est que ce produit est destiné a être commercialisé. Pour le moment, très peu d'informations qui ont été dévoilées sur ce projet, son coût, sa forme (série à la Netflix ou documentaire?) et son véritable but mais il pourrait rapporter beaucoup d’argent au club et à Vincent Kompany lui-même. 

Ce type de projet est à la mode dans le monde du sport. Le come-back de la joueuse belge de 36 ans, Kim Clijsters, sur le circuit professionnel est également filmé pour en faire un documentaire. Des initiatives similaires de Manchester City avec Amazon, Netflix avec la Juventus ou encore Tottenham auraient rapporté plusieurs dizaines de millions d’euros. Bien que ces clubs aient évidemment une image et une valeur économique bien supérieures à celles d’Anderlecht.