Plein écran
Frank De Bleeckere © Ronny De Coster

Un plan ambitieux pour moderniser l'arbitrage belge

Le remplaçant de Johan Verbist est connu. C’est Franck De Bleeckere qui endosse le rôle de grand patron. Figure de proue d’un nouveau plan ambitieux destiné à moderniser et à professionnaliser  l’arbitrage belge. 

L’Union belge de football a présenté à Tubize une nouvelle structure, ambitieuse, pour son département arbitrage. Le nouveau patron en sera son architecte, l’Anglais David Elleray. Son objectif est de professionnaliser plus encore l’arbitrage en Belgique et de ramener à moyen terme un arbitre belge sur la scène européenne.

Le Français Bertrand Layec, ancien arbitre international, a été désigné directeur technique de ce nouvel organigramme. Stéphanie Laborde, arbitre aussi, est nommé directrice des opérations. Pour la première fois, une femme prend les responsabilités d’un poste à ce niveau.

Un rôle attribué à Roberto Martinez

Frank De Bleeckere, l’ancien numéro 1 de l’arbitrage belge, le dernier à avoir sifflé lors d’une Coupe du monde (en 2010) et dans un championnat d’Europe (2008), devient l’adjoint de Bertrand Layec et responsable de la Commission des arbitres. Il sera le porte-parole de l’arbitrage à l’Union belge.

Peter Bossaert, le CEO de l’Union belge intègre aussi le comité directeur de ce département, au même titre que Roberto Martinez, le sélectionneur national espagnol des Diables Rouges, chargé d’apporter son expertise du football au plus haut niveau.

Le plan compte plus de 160 points, se veut très ambitieux et veut entrer en application dès à présent en vue de la saison 2019/2020.

Plein écran
Frank De Bleeckere, Stephanie Forde, Bertrand Layec en David Elleray. © PN, Francesoccer, Belga
Plein écran
© Photo News