Etienne Wils.
Plein écran
Etienne Wils. © Joel Hoylaerts/Photo News

Un supporter d’Anderlecht veut récolter 20 millions d’euros pour les Mauves: “J’ai déposé 1.000 euros, qui me suit?”

Etienne Wils, résident dans la province de Limbourg, veut aider Anderlecht. Il a ouvert un fonds de soutien, y a déposé 1.000 euros et espère que des milliers de fans mauves suivront son exemple. “Je vise 20 millions d’euros”, déclare-t-il à HLN. Rien que ça.

Etienne Wils, âgé de 69 ans et habitant d’Heusden-Zolder, veut collecter des fonds pour le club de son cœur. “Je suis en train de créer un fonds de soutien et je veux récolter 20 millions”, explique ce supporter, producteur de produits de boulangerie et golfeur passionné. 

“Et quand nous aurons réuni ce montant, je le remettrai en personne au club”, précise-t-il. “À Anderlecht, ils ne savent rien de mon initiative. Ils seront heureux, n’est-ce pas? Je me suis rendu ce matin dans une agence de la banque Argenta à Hasselt et j’ai déposé les premiers 1.000 euros dans le nouveau fonds. J’espère que de nombreux fans suivront mon exemple. Combien de supporters Anderlecht compte-t-il en Belgique? Facilement 100.000, s’ils déposent tous une petite ou une grande somme, notre club sera de nouveau au top en un rien de temps”.

“J’appelle tous les fans à donner”

Etienne Wils est un abonné du Lotto Park depuis 40 ans. “En 1959, j’ai vu le jeune Paul Van Himst s’imposer 1-5 à Beringen et j’ai été immédiatement convaincu. Dès que j’ai eu mon permis de conduire, j’ai pris un abonnement et je ne l’ai jamais résilié. Anderlecht est le club le plus emblématique de Belgique et il est détruit avec toute cette négativité. Je pense que c’est une bonne chose que Bruges soit si performant maintenant, ainsi que le Standard et Genk. Je suis heureux que les équipes fonctionnent bien, car cela ne fait que rendre notre compétition plus attrayante. Mais Anderlecht reste Anderlecht et c’est pourquoi j’appelle tous les fans à donner.”

Le fan lui-même donne le bon exemple et il ne veut rien en échange. “Qu’est-ce que j’en ai à faire de ces 1.000 euros?” dit-il. “Pour moi, c’est boire de l’argent quand je considère le plaisir qu’Anderlecht m’a procuré ces 40 dernières années”.

Ce supporter ne veut pas entendre que la crise actuelle est le résultat d’années de mauvaise gestion. “Maintenant le club a besoin de nous, les supporters doivent se lever. Au bout de trois mois, j’établirai un bilan intermédiaire, et le premier million devra être sur le compte bancaire”.

  1. Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    Luciano D’Onofrio déclare la guerre à Mehdi Bayat, l’Antwerp porte plainte

    L'Antwerp a affirmé mercredi soir, par voie de communiqué, avoir déposé plainte auprès de l'Autorité belge de concurrence et de l'UEFA, pointant "l'existence de conflits d'intérêts structurels dans le football belge", faisant notamment état du rôle de Mehdi Bayat, président de l'Union belge et administrateur délégué du Sporting de Charleroi. Une double casquette qui ne plaît pas à Luciano D’Onofrio, directeur sportif de l’Antwerp. Ce dernier avait déjà allumé Bayat dans la presse belge récemment.