Plein écran
Marco Ilaimaharitra © Photo News

Un supporter de Malines risque la prison pour ses propos racistes contre Ilaimaharitra

Un supporter de 41 ans du club de football de Malines a comparu mercredi devant le tribunal correctionnel de Malines pour incitation à la haine et à la discrimination. L'homme, originaire de Puurs, est accusé d'avoir tenu des propos racistes à l'encontre du joueur du Sporting Charleroi Marco Ilaimaharitra, lors d'un match de première division le 3 novembre 2019. Le procureur a requis six mois de prison, une interdiction de stade de trois ans et une amende de 4.200 euros. L'homme nie avoir effectué un salut hitlérien et plaide l'acquittement.

Le quadragénaire est accusé d'avoir incité à la haine et à la discrimination à l'encontre de Marco Ilaimaharitra, un joueur français de Charleroi originaire de Madagascar, lors du match de championnat KV Malines-Sporting Charleroi. Le joueur s'est plaint à l'arbitre assistant, mais celui-ci n'avait pas vu ni entendu ce qu'il s'était passé et Ilaimaharitra a lui-même reçu une carte jaune. Le joueur a quitté le terrain en larmes après le match.

L'homme nie, pour sa part, tout comportement raciste et demande l'acquittement. "Mon client a toujours dit qu'il n'a pas fait de salut nazi, et n'a jamais été raciste ou fasciste", a déclaré son avocat, Jeroen Nijs. "Il admet avoir crié et fait un doigt d'honneur, mais cela n'avait aucune connotation raciste. Le mouvement que mon client a fait est un mouvement qui revient souvent chez les supporters de football mais qui n'est absolument pas un salut hitlérien".

Quelques jours après le match, le supporter de Malines a pu être identifié grâce à l'intervention de deux témoins. Il a été immédiatement interdit de stade par le tribunal pendant trois mois. Le mois dernier, Malines lui a infligé une interdiction administrative de stade de 17 mois. Le club voulait ainsi envoyer un signal soulignant que le racisme n'a pas sa place au sein du club. Marco Ilaimaharitra ne s'est pas constitué partie civile contre le quadragénaire.

  1. Gnabry et Lewandowski ont encore frappé, le Bayern a un pied en quarts de finale
    Play

    Gnabry et Lewandow­ski ont encore frappé, le Bayern a un pied en quarts de finale

    Éliminé par Liverpool en huitièmes de finale de la Ligue des Champions l’an dernier, le Bayern Munich a passé ses nerfs sur Chelsea, mardi soir, en huitième de finale aller de la C1 2019-2020. Avec le duo Gnabry-Lewandowski à la baguette, les Bavarois ont fait la différence sur la pelouse des Blues. À confirmer au retour, mais la route des quarts semble déjà bien dégagée pour les leader de la Bundesliga...