Plein écran
© Photo News

Une nouvelle image: ce qu’il faut retenir de la première sortie médiatique de Nasri à Anderlecht

Il n'a pas parlé longtemps, mais a fait passer un message très clair. Durant 15 minutes, Samir Nasri s’est attelé à donner de lui l’image d’un joueur assagi prêt à s'ériger comme un modèle pour les jeunes. L’ancien enfant terrible du football français veut désormais incarner un autre rôle et préparer sa future carrière d’entraîneur. 

  1. Un succès étriqué mais mérité, le Standard nouveau dauphin de Charleroi

    Un succès étriqué mais mérité, le Standard nouveau dauphin de Charleroi

    Le Standard a oublié de tuer le match, dimanche après-midi, contre Courtrai, mais ça n’a pas porté à conséquence. Devant (une partie de) leur public, pour la première fois de la saison, les Liégeois pensaient avoir fait la différence en inscrivant deux buts en cinq minutes, mais Pelé Mboyo a relancé le KVK et l’intérêt du match. Insuffisant toutefois: les hommes de Philippe Montanier reprennent leur marche en avant après leur défaite surprise à OHL le week-end dernier, et s’installent à la deuxième place du classement de la Pro League, à cinq unités de Charleroi.
  1. Nasri: “Le projet que Vincent Kompany m’a proposé est intéressant”

    Nasri: “Le projet que Vincent Kompany m’a proposé est intéres­sant”

    Nouvelle grande journée pour l’ère Coucke à Anderlecht. Quinze jours après la présentation officielle de Vincent Kompany, c’est Samir Nasri qui a répondu aux questions des nombreux journalistes présents au stade Constant Vanden Stock. “Je suis très heureux d’être ici et de relever le challenge proposé par Vincent Kompany. Je veux ramener le titre à Anderlecht après une saison délicate et retrouver la Ligue des Champions”, a notamment confié l’ancien international français.