Plein écran
Bruno Venanzi, président du Standard. © Photo News

Venanzi sur le racisme: “Je soutiendrai les joueurs qui quittent le terrain, même si on prend un forfait”

Bruno Venanzi estime que l'"on ne va pas du tout assez loin" pour combattre le racisme dans les stades de foot, a confié le président du Standard dans un long entretien aux journaux du groupe Sudpresse mercredi.

"Je ne serais pas opposé, pour faire évoluer les mentalités, à ce que nos joueurs quittent le terrain s'ils sont victimes de racisme, comme ce fut le cas à Courtrai. On arrête le match, on rentre à la maison. Je soutiendrai les joueurs, même si on prend un forfait", a expliqué Bruno Venanzi pour qui "le racisme est dangereux pour la société", recommandant de prendre des mesures extrêmement fortes pour "complètement l'interdire".

"Tous les clubs payent pour le comportement de leurs supporters pour un jet de gobelet. Faire interrompre un match, c'est 25.000 euros. Pour un fait de racisme, c'est 1.000 ou 2.000 euros, si c'est prouvé et si c'est dans le rapport du match delegate", constate encore le président du Standard.

"Je suis pour la double sanction: du supporter et du club", a ajouté Bruno Venanzi alors que l'Union belge organise un séminaire mercredi où elle présentera un manuel sur les "Chants et propos discriminatoires et offensants.”

  1. Anderlecht-Bruges, Standard-Antwerp: belles affiches en quarts de la Coupe
    Coupe de Belgique

    Anderlecht-Bru­ges, Standard-Ant­werp: belles affiches en quarts de la Coupe

    Le tirage au sort pour les quarts de finale de la Coupe de Belgique a été effectué dans la foulée de la qualification d’Anderlecht, sur la pelouse du Canonnier. Et le choc incontestable de ces quarts de finale opposera le Sporting au Club de Bruges. Rencontre au sommet également pour le Standard, qui recevra l’Antwerp. Charleroi est épargné, mais devra se déplacer, à Zulte Waregem.
  2. Anderlecht retrouve le sourire, mais perd encore Vincent Kompany
    Play
    Coupe de Belgique

    Anderlecht retrouve le sourire, mais perd encore Vincent Kompany

    La soirée du Sporting d’Anderlecht à Mouscron aurait été parfaite, s’il n’y avait eu cette sortie sur blessure de Vincent Kompany et ces dix dernières minutes de flottement. Surpris d’entrée, les Mauves n’auront pas douté trop longtemps. Dominateur ensuite et, pour une fois, efficace, Anderlecht a clairement pris le contrôle de la rencontre. La jeune garde du Sporting n’avait pas le droit à l’erreur, elle a répondu avec ses pieds et son talent pour s’ouvrir le chemin des quarts de finale de la Coupe de Belgique, où les Mauves retrouveront... le Club de Bruges.