Plein écran
© BELGA

Vercauteren: “La proposition d’Anderlecht? Une surprise”

Douze ans après avoir quitté le banc d’Anderlecht, il est de retour: le club bruxellois a annoncé jeudi le retour de Franky Vercauteren comme entraîneur principal. Cinq jours après l'annonce de son come-back, il a pris la parole devant les journalistes pour la première fois. Revivez la conférence de presse de présentation. 

Pour la première conférence de presse de Franky Vercauteren depuis son retour à Anderlecht, de nombreuses questions ont été posées pour tenter de percer les ambitions du nouveau coach en matière de jeu. “Nous ne sommes pas Manchester City, nous ne sommes pas Barcelone, mais j’ai l’ADN d’Anderlecht”, a-t-il notamment répondu, tout en laissant imaginer que le réalisme pourrait désormais avoir plus d’importance au sein de la maison mauve.

“Tous les entraineurs veulent bien jouer et gagner, mais tous les entraineurs doivent parfois gagner en jouant mal”, a résumé le technicien. “Ce n’est pas pour autant que ce sera le résultat avant tout. Je ne prends du plaisir que quand je vois des belles choses. Je suis toujours content quand je gagne, mais moins quand on joue mal”, a-t-il nuancé, concédant qu’il n’avait pas pris de plaisir devant les récentes prestations des Bruxellois.

“L’ADN du club est quelque chose d’important, qui donne de l’espoir à beaucoup de monde, mais c’est la responsabilité de tous ceux qui travaillent pour Anderlecht, pas uniquement la mienne”, a encore souligné le nouveau coach, qui dit avoir confiance dans le noyau actuel.

Les supporters bruxellois peuvent-ils espérer voir un football à la Guardiola prochainement dans leur stade? “Manchester City, c’est une autre dimension, un exemple dont on peut apprendre, mais ce n’est pas comparable. On doit avoir notre propre image, notre propre football.”