Plein écran
© Photo News

Vincent Kompany évoque ses premiers salaires à Anderlecht: “Ma mère était indignée”

De passage en Angleterre le week-end dernier, Vincent Kompany en a profité pour se confier à la BBC. Le Diable Rouge est notamment revenu sur la fin de son aventure à City et sur ses débuts à Anderlecht. Il assure que sa mère était “indignée” lorsqu’elle a vu ses premières fiches de salaire. 

6 mai 2019. Une date marquante dans la  carrière de Vincent Kompany. Pour la dernière fois, le Diable Rouge a foulé la pelouse de l’Ethiad Stadium en tant que joueur de Manchester City. Une sortie somptueuse marquée par un but exceptionnel et décisif dans la course au titre, empoché une semaine plus tard. 

“Mon but face à Leicester? Entraîné pour cela”

“Mes coéquipiers m’ont crié de ne pas tirer. Si je suis convaincu que je peux faire quelque chose, même si on me le déconseille, je vais le faire. Je m'étais entraîné à ce genre de frappes. Mes partenaires ne comprenaient pas pourquoi car ils étaient convaincus que je ne le ferais pas en situation de match. Je leur ai toujours dit que je finirais par inscrire un tel but et que cela changerait leur vie. J’ai attendu longtemps, puisque cela s’est réalisé lors de mon dernier match à City.” 

Le défenseur d’Anderlecht est ensuite remonté plus loin dans le temps pour évoquer ses premiers pas en tant que professionnel. “Ma mère était déléguée syndicale durant de nombreuses années et ses idées tendent à se rapprocher de celles prônées par le communisme. Quand elle a vu le montant de mes salaires, elle était indignée. Je lui ai assuré que je ferais quelque chose de bien avec cet argent.  Je pense avoir tenu parole.”