Plein écran
© AFP/RV

“Black Friday” avec Smalling et Lukaku: la une controversée du Corriere dello Sport

Pour préfacer le choc de Serie A entre l’Inter de Milan et l’AS Roma, prévu ce vendredi 6 décembre, le Corriere delle Sport a voulu mettre en exergue le duel attendu entre Chris Smalling et Romelu Lukaku. L’international anglais et le Diable Rouge apparaissent en une. Le titre? “Black Friday”. Une couverture qui fait scandale. 

Le football italien n’est pas épargné par les cris et autres manifestations racistes, à l’intérieur et en dehors des stades. La semaine dernière, les vingt clubs de Serie A ont publié une lettre ouverte commune. Ils appellent “tous ceux qui aiment le football italien” à s’attaquer d’urgence “à ce grave problème”. 

“Des images de joueurs victimes de racisme en Italie ont été vues dans le monde entier cette saison, et nous devrions en avoir honte. Personne ne devrait être soumis au racisme, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du football, et nous ne pouvons plus garder le silence ou espérer qu’il disparaîtra.” 

“Gêné”

Dans ce contexte particulier, le quotidien Corriere delle Sport n’a pas hésité à opter pour une couverture composée par le duo Lukaku-Smalling accompagné du titre “Black Friday”. Une référence à l’actualité qui a été (très) mal accueillie sur les réseaux sociaux. Si certains pointent un choix de mauvais goût, d'autres jugent cette première page raciste. 

“Les deux joueurs prennent une position forte contre le racisme. Ils sont le symbole de la résurrection de leurs équipes”, explique le journal italien dans l’article consacré aux anciens pensionnaires de Manchester United. Un commentaire qui ne suffit pas pour empêcher la polémique d’éclore. 

“Sourd, ignorant et avec les relents racistes habituels. Dire que je suis choqué serait un mensonge à ce stade. Je suis gêné du titre choisi par le Corriere dello Sport  pour préfacer le match de vendredi entre l’Inter et la Roma”, a réagi le consultant Matteo Bonetti. Un avis partagé par de nombreux internautes qui ont exprimé leur indignation.