reuters
Plein écran
© reuters

"Cette annonce est comme ma première mort"