Plein écran
Kevin De Bruyne s’est montré doublement décisif en finale de FA Cup. © Action Images via Reuters

City et De Bruyne s’offrent un carton et un triplé historique

Avec Vincent Kompany, capitaine, durant les 90 minutes et Kevin De Bruyne, buteur, Manchester City a gagné la Coupe d’Angleterre haut la main en disposant aisément de Watford en finale 6 buts à 0 (mi-temps: 2-0) samedi à Wembley.

Monté au jeu à la 55e minute, Kevin De Bruyne a inscrit le 4e but des siens à la 61e. Raheem Sterling a planté trois buts (38e, 81e, 87e), Gabriel Jesus, sur un service de De Bruyne, a marqué à la 68e et David Silva avait ouvert la marque pour City à la 26e minute de jeu. Du côté de Watford, Christian Kabasele est resté sur le banc.

Manchester City réalise ainsi un triplé en Angleterre après sa victoire en championnat et en Coupe de la Ligue. C’est le premier club anglais a réussir cette passe de trois.

C’est aussi la première fois qu’un club inscrit six buts en finale de la Cup depuis Bury en 1903 et la première fois depuis 1953 qu’un joueur inscrit trois buts en finale (depuis Stan Mortensen en 1953, auteur de trois buts pour Blackpool contre Bolton Wanderers: 4-3).

Il s’agissait de la deuxième finale pour Watford après celle perdue face à Everton en 1984. C’est la sixième Coupe d’Angleterre au palmarès de City.

Plein écran
© Photo News
Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© REUTERS
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
  1. Les Américaines favorisées? Nouvelle polémique arbitrage sur le Mondial féminin
    Play
    Mondial féminin

    Les Américai­nes favorisées? Nouvelle polémique arbitrage sur le Mondial féminin

    Le VAR ne fait décidément pas l’unanimité depuis le début de la Coupe du monde. Après les pénaltys retirés durant le premier tour, c’est encore une histoire de penaltys qui a animé le choc des huitièmes de finale entre l’Espagne et les Etats-Unis, lundi soir. Loin d’être ultra-dominatrices comme on aurait pu l’imaginer, les Américaines se sont qualifiées pour les quarts de finale grâce à deux penaltys et ça n’amuse pas les Espagnoles.