"De Bruyne doit prester et se taire, point à la ligne"

 
Celui qui suit Mourinho de près n'est pas sans savoir qu'il a toujours été honnête dans sa politique de sélection. Il s'agit de Chelsea, pas du Racing Genk ou du Werder Brême
Stephan Keygnaert, Het Laatste Nieuws
Plein écran
© reuters
Plein écran
© afp
Plein écran
© ap
Plein écran
© reuters

Nombreux sont les observateurs à prendre la défense de Kevin De Bruyne à la suite de sa non-sélection pour le match de Ligue des champions contre le Steaua Bucarest. Un groupe de soutien à l'ex-joueur de Genk a même vu le jour sur Facebook. "José, c'est quoi ton problème avec De Bruyne?" compte déjà 25.000 adhérents. En conférence de presse, "The Special One" a expliqué qu'il n'avait pas été convaincu par sa prestation contre Swindon et qu'il n'avait pas apprécié la façon dont il s'était entraîné les dernières semaines...

"Mourinho, le Diable incarné"
Si la plupart des analystes ne comprennent pas ce revirement dans le chef de Mourinho (lui qui tenait tellement à ce que De Bruyne ne signe pas à Dortmund), d'autres vont plutôt dans le sens de l'entraîneur portugais. C'est le cas de l'éditorialiste sportif Stephan Keygnaert, du Laatste Nieuws. "Celui qui suit Mourinho de près n'est pas sans savoir qu'il a toujours été honnête dans sa politique de sélection. Il s'agit de Chelsea, pas du Racing Genk ou du Werder Brême", estime-t-il.

"José Mourinho est le diable incarné parce que - ô quel blasphème - il a osé évincer Kevin De Bruyne de sa sélection. Quelle est la réalité des choses? Ses deux derniers matchs contre Swindon et Manchester United étaient tout simplement mauvais. A partir de là, Mourinho ne va pas laisser De Bruyne sur le terrain pour ses beaux yeux. Pas dans un noyau de 25 joueurs dans lequel les alternatives sont au moins aussi bonnes", ajoute-t-il.

"De Bruyne a eu sa chance"
Grand défenseur pourtant de l'international belge, tient-il à préciser, le journaliste flamand s'étonne du manque de réalisme dans les commentaires des observateurs. "Comme si Mourinho - vainqueur deux fois de la Ligue des champions, champion national avec Porto, Chelsea, Inter et le Real Madrid - ignorait comment mettre sur pied une équipe qui gagne. L'entraîneur portugais croyait en De Bruyne et lui a donné sa chance", signale-t-il au passage.

"Il lui a témoigné sa confiance en préparation, lui a donne beaucoup de temps de jeu et l'a titularisé lors de la journée d'ouverture en Premier League (ndlr. il avait même été élu homme du match contre Hull City!). Mieux encore: il était dans le onze à Manchester United (0-0). Si cela n'est pas une marque de confiance. (...) Que peut-on dès lors reprocher à Mourinho? D'avoir relancé Schürrle, international allemand? Ou Mata, international espagnol? De plus, il déteste les joueurs qui manifestent de manière ostentatoire leur déception après avoir été écarté et qui la partagent avec la presse ainsi qu'avec leur entourage loquace", prolonge-t-il.

"Se taire et travailler"
Keygnaert en profite pour adresser un petit conseil à l'ailier belge. "De Bruyne doit se taire, travailler dur et saisir les chances qu'il reçoit. C'est comme cela que ça se passe dans un club du top européen, avec le meilleur entraîneur du monde. Si De Bruyne a tout ce qu'il faut pour réussir, sa classe prendra le dessus. C'est ce que doit se dire Mourinho", termine-t-il.

Plein écran
© reuters
Plein écran
© getty
  1. Les dernières infos mercato: Renato Sanches à Lille pour un transfert record

    Les dernières infos mercato: Renato Sanches à Lille pour un transfert record

    Le mercato anglais est clôturé, mais le marché des transferts continue d’animer les autres grands pays européens. En Belgique, il prendra fin le 2 septembre prochain. Transferts entrants et sortants, prêts, avec ou sans option d’achat, tous les clubs cherchent à trouver un équilibre dans leur noyau et n’hésitent pas à recruter pour être compétitif. Voici un aperçu des dernières infos mercato.
  2. Barrages Europa League: La Gantoise sauvée par un doublé de Depoitre, partage pour l'Antwerp
    Mise à jour

    Barrages Europa League: La Gantoise sauvée par un doublé de Depoitre, partage pour l'Antwerp

    Sans le soutien de ses supporters, l’Antwerp a longtemps mené à la marque face à l’AZ Alkmaar grâce à un but de Dylan Batubinsika (38e, 0-1) lors du match aller des barrages de l’Europa League jeudi à Enschede. A dix suite à l’exclusion d’Aurelio Buta (73e), les Anversois n’ont pu éviter l’égalisation de Myron Boadu (82e, 1-1). À Gand, Rijeka a ouvert la marque par Tibor Halilovic (40e) et La Gantoise l’a remporté 2-1 grâce à un doublé de Laurent Depoitre (57e, 71e). Les matches retour auront lieu jeudi prochain.