Dries Mertens n’a pas l’intention de partir: “Je me sens comme à la maison ici”

Dries Mertens évoluera encore à Naples la saison prochaine. C'est en tous les cas ce que le Diable Rouge a annoncé après le dernier match du championnat d'Italie, samedi, à Bologne, au cours duquel il a marqué son 16e but de la saison mais n'a pu empêcher la défaite de son équipe (3-2). 

Plein écran
Dries Mertens veut effacer le record de Marek Hamsik, meilleur buteur de l’histoire du Napoli. © AP

"Je reste à Naples, je me sens comme à la maison ici", a-t-il déclaré en zone mixte. "J'ai encore un an de contrat et je reste ici. Sur le terrain, je n'ai pas eu la sensation que c'était mon dernier match. Je sens que je fais partie intégrante du projet.”

Suite à l'arrivée de Carlo Ancelotti sur le banc de touche, Mertens a été relégué plusieurs fois sur le banc en début de saison, alors qu'il était un titulaire indiscutable pour Maurizio Sarri. "J'ai rencontré quelques difficultés à trouver ma place dans le changement tactique, mais j'y suis parvenu. Nous avons un bon système offensif, qui fonctionne bien je pense. Avec Ancelotti, nous jouons un football encore plus direct et offensif, cela me plait beaucoup.”

Mertens évolue à Naples depuis 2013. Samedi, il a inscrit son 109e but, toutes compétitions confondues, sous le maillot napolitain. Seuls Marek Hamsik (121) et la légende argentine Diego Maradona (115) ont fait mieux que lui. "Je suis content d'avoir marqué. Je vise le record de Marek."
Le Diable Rouge donne "une bonne note" à sa saison. "Je la donne aussi à l'équipe car ce n'était pas simple de confirmer à un certain niveau quand on change d'entraîneur. Maintenant, nous nous tournons déjà vers l'avenir, car je suis sûr que cet effectif peut encore progresser et réussir de grandes choses pour nous et pour nos supporters, qui nous suivent partout.”

  1. Bruges récolte près de 28 millions d’euros, Genk 24 et le Bayern empoche un pactole record
    Ligue des champions

    Bruges récolte près de 28 millions d’euros, Genk 24 et le Bayern empoche un pactole record

    Fort de ses six victoires dans la phase de groupes, et seule équipe à avoir réussi cette performance, le Bayern Munich a bouclé l’année 2019 en Ligue des Champions avec un pactole record de 74,19 millions d’euros reçu de l’UEFA. Les deux clubs belges engagés cette saison, le KRC Genk et le Club Bruges, ne quittent pas la Ligue des Champions les mains vides. Les champions de Belgique repartent avec 23,906 millions et Bruges avec 27,922.