Plein écran
© photo_news

Eden Hazard n'a pas encore fait une croix sur le Real: "Ca reste un rêve de gosse"

L'été d'Eden Hazard aura été chamboulé. Par une magnifique Coupe du monde, où il n'a pas manqué grand-chose aux Brainois pour amener la Belgique en finale et rafler le trophée de meilleur joueur du tournoi, mais aussi par de nombreuses rumeurs de transfert vers le Real Madrid.

Plein écran
Eden Hazard cette saison avec Chelsea, c'est huit buts et trois assists. Le Diable Rouge est entré dans une autre dimension depuis le coup d'envoi du Mondial. © afp
Plein écran
© reuters
Plein écran
© photo_news
Plein écran
© reuters

Mais le capitaine des Diables ne s'est pas laissé abattre par ce transfert avorté. En témoigne son formidable début de saison, durant lequel il exploite à merveille l'arrivée de Maurizio Sarri à Chelsea. Entre gestes techniques éblouissants et sang-froid devant le but, le Belge régale les supporters des Blues, mais aussi tous les amoureux du ballon rond.

Eden Hazard est donc heureux à Londres, il prend du plaisir sur le terrain et son nouveau coach lui confère un rôle libre qu'il affectionne particulièrement, mais il continue pourtant de rêver du Real Madrid.

Sa situation contractuelle est, en tout cas, claire pour l'instant: il est lié à Chelsea jusqu'en juin 2020. La question est de savoir s'il va prolonger son bail. "Je veux en parler calmement, si la direction vient vers moi, alors nous parlerons de mon avenir. Mais je ne vais certainement pas dire que je vais prolonger pour ne finalement pas prolonger", prévient le numéro 10 des Blues dans une interview accordée au Nieuwsblad.

Et s'il dit ça, c'est aussi parce que son coeur balance. "Parfois, je me réveille le matin en pensant que je veux partir. Parfois, je me dis que je vais rester. C'est une décision difficile. J'ai 27 ans, bientôt 28, c'est peut-être le bon moment pour un dernier gros transfert. C'est pour ça que j'ai dit après la Coupe du monde qu'il était peut-être temps pour quelque chose de nouveau."

Et s'il tente une nouvelle aventure ce ne sera probablement pas ailleurs que dans la capitale espagnole. "Le Real? C'est le meilleur club du monde. Et je ne vais pas mentir: c'est un rêve de gosse de jouer un jour dans ce  club. Déjà tout petit, j'en rêvais. On verra bien... Je ne veux pas parler de ça tous les jours", conclut un Eden Hazard toujours aussi franc et honnête dans son discours.