Plein écran

Emile Mpenza attaque Jade Foret en justice

Plein écran
Plein écran

Une polémique oppose depuis quelques jours dans la presse l'attaquant des Diables Rouges Emile Mpenza à son ancienne compagne, le mannequin Jade Foret (19 ans), qui réside actuellement à New York. Elle a éclaté moins d'un mois après la fin de leur relation, et a vite pris un tour violent, verbalement parlant.

Le footballeur a ainsi prétendu que Jade Foret l'avait utilisé pour relancer sa carrière professionnelle. Cette dernière a contre-attaqué en affirmant qu'il lui avait été infidèle au moins six fois, et l'avait surtout harcelée moralement et même menacée de violences par SMS, ainsi que son entourage (un ami et la maman de Jade Foret), après la séparation.

La dernière salve a été tirée par Emile Mpenza qui après avoir récusé ces accusations en faisant remarquer qu'il ne faisait l'objet d'aucune plainte, a reconnu son impolitesse envers la mère de son ancienne amie, laquelle l'avait selon lui traité de "petit nègre".

La suite devant les tribunaux, vu que le joueur va attaquer le mannequin en justice, ainsi que l'a révélé son avocat Maître Laurent Denis dans un communiqué transmis jeudi soir.

"Monsieur Emile Mpenza fait savoir qu'il a été profondément choqué par les propos tenus par Mademoiselle Jade Foret sur sa personne via la presse. Les déclarations vantées par Mademoiselle Jade Foret comprennent une multitude d'informations mensongères et de ragots. Elles visent de toute évidence à porter atteinte à la réputation de Monsieur Emile Mpenza et à le discréditer tant vis-à-vis de l'opinion que le monde du football professionnel. 

"La démarche d'information erronée entreprise par Mademoiselle Jade Foret est non seulement contradictoire aux propos tenus par celle-ci au moment de la séparation avec Monsieur Emile Mpenza, mais s'avère pernicieuse tant l'on sait qu'un joueur de football professionnel suscite quelque intérêt public, ce qui l'oblige à devoir se justifier, y compris par rapport à sa vie privée.
 
Monsieur Emile Mpenza a chargé son conseil d'engager au plus vite une procédure judiciaire (vu les propos calomnieux et vexatoires) à l'encontre de Mademoiselle Jade Foret, voire toute autre personne alimentant ce qui précède et ce, afin d'obtenir réparation à la suite du lynchage auquel il est soumis. (belga/mb)