Plein écran
Zinedine Zidane et Gareth Bale © EPA

“Gareth Bale a refusé de jouer”: Zidane contre-attaque, la Chine à l’affût

Zinédine Zidane est revenu lundi sur le transfert attendu de Gareth Bale, réfutant les accusations de "manque de respect" portées par l'agent de l'attaquant gallois et précisant que c'est ce dernier qui n'a pas voulu jouer avec le Real Madrid contre le Bayern Munich samedi.

"Pour commencer, je n'ai manqué de respect à personne", a déclaré l'entraîneur du Real, interrogé sur le transfert de Bale à la veille du match amical contre Arsenal à Washington.

"L'autre jour, Gareth ne s'est pas changé. Il refusait de jouer parce que le club négociait son départ", a-t-il ajouté à propos de l'attaquant de 30 ans, qui n'a pas participé à la défaite contre le Bayern (1-3) à Houston samedi soir. L'ancien joueur de Tottenham, arrivé en Espagne en 2013 contre 100 millions d'euros, ne rentre plus dans les plans de Zidane.

Un pont d’or en Chine?

"Aujourd'hui, c'est un joueur du Real Madrid", a précisé l'ancien meneur de jeu de l'équipe de France, ajoutant que son attaquant, un temps le fer de lance de l'attaque madrilène aux côtés de Karim Benzema et Cristiano Ronaldo, s'entraînerait avec son équipe lundi soir. Zidane est resté évasif sur le club que pourrait rejoindre Bale.

Selon AS, le Gallois pourrait bien prendre la direction de la Chine, alors que les cadors européens ne peuvent pas s’aligner sur ses énormes prétentions salariales. Deux clubs sont en négociations avancées avec l’ailier, le Beijing Guoan et le Jiangsu Suning. Gareth Bale pourrait ainsi toucher un salaire mirobolant, mais le Real Madrid doit aussi y trouver son compte.

Et c’est ce qui pourrait freiner le transfert. D’après la nouvelle législation chinoise, un transfert dépassant les 5,7 millions d’euros est taxé de façon à ce que le club doive payer le double. Pour un transfert de 10 millions d’euros, les clubs du championnat chinois doivent en débourser 10 supplémentaires qui vont dans les caisses de l'État. Le Real est conscient que les négociations sont compliquées dans de telles conditions.

  1. Faux-départ pour Gattuso, malgré un assist de Dries Mertens
    Play

    Faux-départ pour Gattuso, malgré un assist de Dries Mertens

    La première de Gennaro Gattuso à San Paolo ne restera pas dans les annales du Napoli. Les Pertenopei ont été battus par Parme, à domicile, samedi soir. Malgré un assist de Dries Mertens, qui avait débuté la partie sur le banc et qui a permis à Milik d’égaliser. C’est Gervinho qui a mis tout le monde d’accord dans les arrêts de jeu. Le Napoli glisse à la huitième place et pourrait accuser... 20 points de retard sur le leader si l’Inter s’impose dimanche.
  2. Thorgan Hazard à nouveau buteur, le Bayern en feu contre le Werder
    Bundesliga

    Thorgan Hazard à nouveau buteur, le Bayern en feu contre le Werder

    Les deux grands d’Allemange n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires du jour, cet après-midi, en Bundesliga. Avec Thorgan Hazard, buteur, le Borussia Dortmund a s’est facilement imposé à Mayence (0-4). Mais le Bayern a fait encore mieux contre le Werder: grâce à un tout grand Philippe Coutinho, auteur d’un triplé, les Bavarois se replacent provisoirement dans le top 4. Victoire également, plus étriquée, mais tout aussi importante pour le Hertha Berlin de Dedryck Boyata et Dodi Lukebakio contre Fribourg (1-0).