Plein écran
© EPA

Griezmann taclé par son ancien conseiller: “Il zappe les gens qui ne font plus partie du décor”

Antoine Griezmann vit un été mouvementé. Transféré de l’Atlético Madrid au Barça pour la somme de 120 millions d’euros, le Français s’est fait tacler par son ancien agent et “deuxième papa”, Éric Olhats. Ce dernier confie avoir “un goût amer” de la fin de leur relation personnelle.

Dans un entretien accordé Journal du Dimanche ce 18 août, le conseiller d’Antoine Griezmann, qui l’a fait entrer à 14 ans au centre de formation de la Real Sociedad, s’est lâché. Pour lui, l’Atlético Madrid a raison de s’en prendre au Barça et à l’entourage de “Grizou”. En effet, pour les Colchoneros, l’accord entre le joueur et le FC Barcelone a été conclu avant que la clause libératoire ne soit réduite de 200 à 120 millions d’euros, soit avant le 1er juillet, et s’en remet à la FIFA pour obtenir le versement de la différence.

“Barcelone l’a contacté avant le huitième de finale de Ligue des champions entre l’Atlético et la Juventus, en février. Les discussions n’ont pas eu lieu au bon moment. J’ai confiance en notre délégué général, Miguel Angel Gil, quand il assure détenir les preuves que le transfert ne s’est pas conclu comme il aurait dû. Il y a eu une forme de négligence”, explique Éric Olhats.

“Antoine aurait mérité une sortie plus digne. C’est sa faute et celle de son entourage. Je suis un peu attristé car il doit énormément à Gil, au directeur sportif Andrea Berta, à Diego Simeone”, poursuit son ancien “deuxième père”. Pour lui, Griezmann n’est pas “un mauvais mec” mais “il zappe les gens qui ne font plus partie du décor”. Il lui souhaite “de travailler sur cette amnésie.”

  1. Le coach de Guimaraes regrette le manque de réalisme de son équipe contre le Standard

    Le coach de Guimaraes regrette le manque de réalisme de son équipe contre le Standard

    Ivo Vieira, entraîneur du Vitoria SC, s'est montré davantage insatisfait que frustré après la défaite de son club contre le Standard (2-0) jeudi soir lors de la première journée du groupe F de l'Europa League. "Je ne pas satisfait du résultat. Nous n'avons pas été efficaces devant le but et c'est ce qui nous a coûté la défaite", a expliqué le coach portugais en conférence de presse.
  1. Le selfie d’Areola avec Mbappé et Choupo-Moting ne passe pas pour les supporters du Real

    Le selfie d’Areola avec Mbappé et Chou­po-Mo­ting ne passe pas pour les supporters du Real

    Le Real Madrid a pris une valise contre le Paris Saint-Germain, ce mercredi, lors de la première journée de Ligue des champions (3-0). Alors qu'il n’était pas sur le terrain, Alphonse Areola, désormais gardien numéro 2 de la Casa Blanca, a fait parler de lui en apparaissant sur un selfie pris par son désormais ex-coéquipier Eric Maxim Choupo-Moting, juste après la rencontre. Le sourire du gardien madrilène n’a pas semble-t-il pas ravi un certain nombre de supporters du Real.