Plein écran
© AFP

Klinsmann annonce son départ sur Facebook, le Hertha Berlin “surpris”

Dix semaines après son arrivée à la tête de l'équipe, Jürgen Klinsmann a écrit mardi sur sa page Facebook qu'il n'était plus l'entraîneur du Hertha Berlin. La formation de Bundesliga, où évoluent Dedryck Boyata et Dodi Lukebakio, l'a confirmé quelques minutes plus tard par voie de communiqué.

Klinsmann, 55 ans, a démissionné de son poste d'entraîneur avec effet immédiat, a précisé le Hertha dans un communiqué laconique. "Nous avons été surpris pas l'évolution des événements ce mardi matin", a expliqué le club, visiblement pas au courant de la volonté du coach au moment où celui-ci a posté son message sur Facebook. 

L'entraîneur assistant Alexander Nouri et le staff actuel assurera l'intérim à la tête de l'équipe
Klinsmann a été nommé T1 fin novembre en remplacement d'Ante Covic, limogé à cause des mauvais résultats. Champion du monde 1990 et champion d'Europe 1996 comme joueur, il avait aussi rejoint le conseil d'administration du Hertha. Klinsmann a entraîné l'équipe nationale allemande de 2004 à 2006 et les Etats-Unis de 2011 à 2016. Il a connu à Berlin sa seconde expérience comme entraîneur de club, après un passage sur le banc du Bayern Munich lors de la saison 2008-2009.

Le Hertha n'a gagné qu'une place depuis l'arrivée de Klinsmann, passant de la 15e à la 14e place. Samedi, il se rendra chez la lanterne rouge Paderborn pour le compte de la 22e journée.

  1. Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    Ole Gunnar Solskjaer retrouve Krepin Diatta: “Pas un cadeau celui-là !"

    L'entraîneur de ManU Ole Gunnar Solskjaer connaît bien le jeune ailier sénégalais du Club Bruges Krepin Diatta, 21 ans depuis mardi, qu'il risque de retrouver sur sa route, jeudi soir (21 heures) à Old Trafford, en seizièmes de finale retour (1-1 à l'aller) de l'Europa League de football. "Pas un cadeau celui-là! C'est à mes yeux leur meilleur joueur", a-t-il grimacé mercredi à la veille du choc, en conférence de presse.
  2. Le maestro Kevin De Bruyne renverse le Real et Courtois

    Le maestro Kevin De Bruyne renverse le Real et Cour­tois

    Le choc le plus attendu des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions aura mis du temps à se décanter. Mais le match s’est emballé en seconde période et le Real, qui avait pourtant ouvert la marque, a pris de sérieux coups sur la tête en 20 minutes. Et c’est Kevin De Bruyne, passeur, puis buteur, qui a mené la rébellion mancunienne. Sale soirée pour les Merengue, qui ont perdu Ramos, exclu en fin de rencontre et qui sera donc suspendu pour le match retour.