Plein écran
© Photo News

L’avenir de Meunier lié à celui de Tuchel?

Quel avenir pour Thomas Meunier au PSG? Le contrat du Diable Rouge arrive à échéance en juin 2020. La question d’une prolongation se pose naturellement, mais la réponse n’est pas encore tranchée. Selon l’Équipe, l'ancien Brugeois serait enclin à prolonger si... Thomas Tuchel ne reste pas sur le banc parisien. 

Ce n’est pas un scoop, Thomas Tuchel n’est pas le premier fan de Thomas Meunier. Au poste d'arrière droit, le Gaumais est en concurrence avec Colin Dagba et Thilo Kehrer. Depuis le début de la saison, il n’a débuté que cinq rencontres de Ligue 1, notamment en raison d’une blessure. Il a en revanche été titularisé à quatre reprises en Ligue des Champions. 

Direction la Premier League?

Récemment appelé à commenter l’attitude de son entraîneur durant les matches, Meunier avait estimé que le coaching était parfois “très agressif”, avant de tempérer et d'assurer que cela est bénéfique de voir un T1 qui vit le match pleinement avec ses joueurs. “C’est son rôle de coach de nous replacer, quand il y a du flottement. C’est nécessaire qu’un coach soit vivant sur le bord du terrain pour moi. Si c’était un coach qui restait assis, je trouverais ça un peu bizarre. Il y a besoin de vie, de communication. Maintenant, il faut trouver l’équilibre entre le stress, la nervosité et l’envie d’aider. La plupart du temps, il est dans le bon. Parfois, quand ça ne va pas bien, il y a un peu de nervosité et c’est autant frustrant pour lui que pour nous.”

Un avis mitigé qui semble plutôt bien refléter la relation qui unit les deux hommes. Et l’idée de prolonger l’aventure avec l’entraîneur allemand ne semble pas emballer Meunier, selon l’Equipe. Le quotidien français assure que la volonté de Meunier de rester au PSG dépend du sort réservé à Tuchel. 

Plusieurs clubs, dont Manchester United, Arsenal et la Juventus seraient intéressés par les services du Diable Rouge. 

  1. Bruges récolte près de 28 millions d’euros, Genk 24 et le Bayern empoche un pactole record
    Ligue des champions

    Bruges récolte près de 28 millions d’euros, Genk 24 et le Bayern empoche un pactole record

    Fort de ses six victoires dans la phase de groupes, et seule équipe à avoir réussi cette performance, le Bayern Munich a bouclé l’année 2019 en Ligue des Champions avec un pactole record de 74,19 millions d’euros reçu de l’UEFA. Les deux clubs belges engagés cette saison, le KRC Genk et le Club Bruges, ne quittent pas la Ligue des Champions les mains vides. Les champions de Belgique repartent avec 23,906 millions et Bruges avec 27,922.