Uli Hoeness, président d'honneur du Bayern Munich.
Plein écran
Uli Hoeness, président d'honneur du Bayern Munich. © EPA

“La crise liée au coronavirus va créer un nouveau monde du football”

Le football et le sport en général sont, comme tous les autres secteurs, directement touchés par la crisé sanitaire globale liée à la pandémie de coronavirus. Pour Uli Hoeness, président d'honneur du Bayern Munich, elle aura pour conséquence de "créer un nouveau monde du football".

Selon Uli Hoeness, le monde du football sera complètement différent à l'issue de cette pandémie mondiale. "Vous ne pouvez pas le prédire mais je ne m'imagine pas des transferts autour des 100 millions d'euros dans un futur proche", a-t-il déclaré dans une interview au magazine allemand Kicker. "Les montants des transferts vont diminuer et n'atteindront pas les sommes actuelles durant les deux ou trois prochaines années", a-t-il assuré.

Le dirigeant de 68 ans a aussi abordé la suite de la Bundesliga, arrêtée à cause du Covid-19. "Les matches à huis clos garantissent aux clubs des rentrées grâce aux droits télévisés. Dans ce cas de figure là, il ne devrait pas y avoir de soucis pour la saison 2019-2010", a assuré Hoeness. "Par contre, si aucune rencontre ne devait être jouée d'ici la fin de l'année, cela pourrait menacer l'entièreté du championnat", a-t-il ajouté avant d'asséner que toutes les personnes qui estimaient la date de retour à la compétition étaient des "charlatans".